ContourGlobal: Ce que Faure n’a pas dit aux togolais

0

Pour l’inauguration de ce que au RPT et tous les scherpas de Faure ont appelé la plus grande réalisation de ces 20 dernières années, il y avait tout une brochette d’invités. Herman Cohen, hier ministre aux Etats-Unis et aujourd’hui affairiste dans la sphère de ContourGlobal était aussi de la fête. Petite précision : quand un ministre proche du défunt général Massoud  apostrophe Herman Cohen, le suppliant de les aider à arrêter les affres des Talibans sur la population afghane, ce ricain au visage de pierre ne va pas des quatre chemins : «  Vous avez du pétrole ?  Si oui nous viendrons ». Pour tout vous dire sur l’homme que les togolais et Faure ont accueilli à bras ouverts. Une médaille comme décoration de plus à la poitrine ! Le Blanc ne demandait pas mieux. Au Lynx, ce fut une tristesse de le voir au Togo. Faure comme toujours, lui est venu avec sa cohorte de prébendiers, sinon avec ses petits voleurs de la République. Ces ministres qui aiment plus leurs panses que l’avenir de leurs concitoyens.

Mais au delà de ce qu’ils appellent grands travaux au RPT, le Lynx est allé aux sources et c’est encore le contribuable togolais qui est cette fois-ci  cloué sur le pilori de la mauvaise direction de Faure. Sans aucune stratégie, si le pouvoir connaissait ce que « stratégie » voulait signifier, c’est tout un futur d’une jeunesse togolaise qui vient d’être enseveli pour trente années encore.

Contour Global et  Léopold Gnininvi

Quand « l’araignée » de la CDPA se décide de tisser sa toile avec le RPT en 2007, le Togo venait de loin. Faure venait d’écrire son histoire: 1000 morts, et 40.000 en exil dans les pays voisins. Et quand aux dommages en bien matériels, le Lynx vous en épargne. Au Togo, le jour et la nuit se ressemblaient. Les coupures d’électricité, appelés tristement « délestages », étaient légion. Le système RPT, savait qu’il était en panne d’idées renovatrices. Tous les ministres qui ont posé leurs fesses dans le fauteuil du Ministère des Mines et de l’Energie, dont Faure lui-même, ont siphonné tout ce qu’ils trouvaient au passage. Le plus grand avec la palme d’or est un certain Andjo Tchamdja suivi par Faure Gnassingbé. Le cercle malignement donne ce ministère très stratégique à Léopold Gnininvi. Le but inavoué à l’époque était en fait de l’humilier, et de prouver que ce que le RPT n’a pas pu faire, ce n’est pas l’opposition qui le ferait. Mais Gnininvi a une longueur d’avance. Prof de physique, et mathématicien, il travaillait déjà sur un projet de plaques solaires dans l’enceinte de l’université de Lomé, avant qu’un matin Pascal Bodjona, actuel ministre de l’Admnistration Territoriale et son Hacame viennent le mettre en cendre.

La CDPA se met alors au travail. Logo Dossouvi qui comprend aussi que quelque chose bouge, laisse femme et enfants dans son exil canadien, et se met aux côtés du professeur. Et ça marche ! Les multiples démarches entre le professeur et les fournisseurs d’électricité au monde finissent par tomber sur Contour Global. Le Prof Gnininvi négocie, et une lumière d’espoir commence par se lire sur les visages. Mais, le professur sait que mettre 30 ans le Togo sous les caprices de Contour Globlal est dangereux voire très dangereux. Aussi, le fioul lourd, mieux le diesel avec lequel, les américains disent faire tourner les six moteurs pour l’accès à l’électricité est cher, très cher. Et le contribuable togolais est déjà trop pauvre de 43 ans de tyrannie, et d’appauvrissement endémique et systématique du pouvoir de Gnassingbé et fils. Mais Léopold Gnininvi veut aller loin dans les négociations et trouver une solution qui satisfasse les marchands d’électricité et les Togolais. Le RPT voit cette réussite d’un mauvais œil. Il faut l’évincer avant qu’il ne soit trop tard. Les élections législatives viendront aussi compliquées la tâche au professeur. Du côté du RPT, on cherche et trouve celui qui arrangerait mieux  les contorsions : Dammipi Noupokou. D’ailleurs, l’idée née et construite par le professeur va changer de camp.

Au RPT, on tympanise les Togolais que un certain Faure plus préoccupé par la gente féminine que servir le Togo serait l’initiateur du projet. Pauvre Gnininvi ! Entre temps, le professeur va aux élections législatives avec une pile d’amis sur toute l’étendue du territoire togolais. Résultat : zéro député !  Normal, non ? L’ingratitude des peuples ! Très malin, le Prof reconnaît sa défaite. Le RPT qui cherchait, un homme de paille pour couvrir la triche de ces élections législatives de 2007, appelle de nouveau le professeur dans le sérail. Mais cette fois-ci pas comme électricien, mais comme un diplomate. L’argent et les délices du pouvoir venaient d’avoir raison du professeur. Il prend du poids et son poulain Logo Dossouvi aussi se décide de s’approcher du côté où on peut les permettre d’avoir quelques grains de maïs pour la panse. Plus loin, la CDPA, ne se relèvera plus jamais de cette erreur. Aux élections présidentielles de 2010, d’après le verdict du système RPT c’est seulement et à peine 7423 électeurs qui mettent leurs buletins pour un parti vieux de vingt ans. Une honte !

Contour Global, ce que Faure a caché aux Togolais.

Le problème avec le président du Togo est que lui- même ne sait pas pourquoi il est président. Tout au plus, il sait qu’il doit défendre un clan, les milieux mafieux et se régaler de petites starlettes. Mais réfléchir, et mettre la patte, sinon le génie dans les affaires de la cité que font tous les grands présidents de ce monde, ce n’est pas son « Faure ». Depuis six années qu’il est au pouvoir, les lacunes sont si grandes qu’on se demande s’il a un rêve pour lui même avant d’en avoir pour son peuple. Et comment peut-on avoir des rêves quand c’est les autres qui doivent élever vos propres enfants de votre vivant ?

Le port, pour que lui Faure soit président à vie, il le laisse au groupe très mafieux de Vincent Bolloré qui aurait le plus grand mépris pour les Africains, vu les salaires qu’il les octroie. L’OTP, Togotelecom, Togocellullaire, Loterie Nationale,… il prend soin de les laisser dans les mains d’amis proches sinon très proches et des parents Kabyès. On n’est loin, sinon très loin de feu Félix Houpheit Boigny de la Côte d’Ivoire qui disait ne pas s’entourer trop de Baoulés qui peuvent le corrompre en le détournant de l’essentiel pour son peuple. Contour Global, dont Faure a fêté en grandes pompes la venue au Togo, est la manisfestation même de cette tare au sommet de l’Etat. On vente ce qui peut être un fardeau demain. Faute d’une lecture sérieuse, une certaine presse très prisée du milieu délinquant va jusqu’à titrer que le « Le Togo assure son autonomie énergétique». On se demande, qui viendra ouvrir les yeux aux six millions d’âmes devenus amorphes et abêties par une si longue dictature. Et Dieu seul sait si ces lignes du Lynx seront lues. Et pire, si elles ne sont pas lues que pour expliquer le message autrement.

Ce qu’il n’a pas dit aux Togolais, eh bien Lynx le dit et l’écrit pour la postérité. ContourGlobal au lieu de vendre l’électricité aux consommateurs togolais, bien malin, le ricain a préféré le vendre à l’Etat Togolais. Dans ce cas, tous les chantages sont garantis. Les chinois l’ont fait avec la construction du stade de Kegué. Quand Eyadema et conseillers vereux ont mis l’argent dans leurs poches avec la construction du stade, les chinois ont fait main basse sur le port de Lomé pour quelques mois, histoire, de retrouver leur argent. Même ton du côté de la Banque Africaine de Développement.  Pour des prêts que le Togo ne voulait honorer son engagement en jouant au malin, le rwandais Ronald Kaberuku, patron de l’instutition a menacé aussi de prendre le port de Lomé.

Les conséquences immédiates sur la vente de l’électricité de l’Etat togolais plutôt qu’aux consomateurs est que sa chereté dépasserait l’entendement. Quand ContourGlobal va mettre la pression sur l’Etat togolais, Faure et autres voyous de la République vont mettre la pression sur le peuple avec des augmentations tout azimut et intempestive sur les factures d’électricité à partir du moment où il n’y a pas de concurrence d’un autre groupe pour faire jouer la concurrence en faveur des pauvres consommateurs togolais. Il suffisait de négocier autrement. Mais non, négocier autrement n’est pas la force du système mafieux rptiste. Contour Global aurait ainsi pu vendre son électricité aux consomateurs ou mieux aux opérateurs  qui doivent se livrer une concurrence comme cela se fait dans tous les pays sérieux pour le bonheur des populations. Là aussi, Faure et amis ont préféré prendre leurs commissions que de penser plus loin que leurs ventres si ce n’est leurs anus. Aussi, un contrat de 30 ans dans un monde en pleine mutation est le signe même d’une navigation à vue des autorités togolaises quand il s’agit de l’Avenir du Togo. Pauvre Togo !

Les problèmes de la Guinée actuelle viennent du contrat sur la Bauxite signé pour 50 ans avec les russes par le régime de Sékou Touré. Suivez donc le regard de Lynx !  Faure, dit-on, est jeune, mais, il réedite l’erreur fatale des années 80 commise par les dirigeants africains. Et pour le reste, Contour Global n’avait rien de global pour les Togolais. Les « à peu près » dans tout le dispositif mis pour que les Togolais aient définitivement de l’électricité n’étaient qu’un mensonge d’Etat. Et Faure sait que le Lynx n’a pas tord de le dénoncer et de dénoncer toute son équipe qui tiennent le Togo tels des buveurs de sang, de véritables sangsus togolais !

Camus Ali Lynx.info

 

 

Laisser une réponse