Charles Debbasch : Négationniste et escroc international aux côtés de Faure Gnassingbé !

0

Sous d’autres cieux où les gens pensent encore, son petit corps aurait été depuis déchiqueté par une bombe artisanale et ses ossements renvoyés comme colis dans son pays. Au Togo, on le magnifie au point de lui  greffer le titre de conseiller de la présidence avec rang de ministre. D’ailleurs, les Gnassingbé pour lesquels, il travail nous ont bassiné aux oreilles par l’entremise de leur dernier « Mohakiner » Faure Gnassingbé que : « En Afrique, on ne chasse pas un ami qui vous est resté fidèle ». Et pourtant, l’homme a tellement fait du mal aux Togolais qu’on se demande comment faire pour en finir définitivement avec ce fasciste français encombrant et de trop. Chose curieuse, il est pratiquement devenu une pièce maîtresse du système au point qu’on se demande si le pouvoir de Lomé peut exister sans lui ? Les affaires ? Son nom revient toujours. Des sommes pour la construction de la cité OUA au port de Lomé, Charles est au hit parade des faussaires, des hommes obscurs…mais toujours impuni. D’ailleurs, quand  le franco-espagnol longtemps sur le port autonome de Lomé, Jacques Dupuydauby à la tête de la société de droit espagnol Progosa remet le couvert et annonce qu’il va porter plainte contre l’Etat togolais, comme par hasard, Charles Debbasch fait profil bas et disparait  pour un temps des radars de l’actualité togolaise. Il sait que l’arme fatale qui tue la communication est le silence. Il sait aussi que son nom est au sommet des pots de vin du mentor Bolloré. Il sait qu’il a été tellement arrosé et que les preuves de Jacques Dupuydauby seront de trop si le droit devrait être dit.

 

Depuis quelques jours, le revoilà sur scène. Avec cette fois-ci un article au vitriol qui parle des racines de la sauvagerie africaine sur leur site, je dirai  sur son site www.republicoftogo.com . Les millions que Faure Gnassingbé a englouti, rien que pour se faire flatter par deux coqs blancs (Charles Debbasch et Bruno Finel), le Lynx vous l’épargne chers lecteurs. Une chose est claire, le négationniste blanc nous  brosse le comment du pourquoi tout un continent sombre dans les instabilités. Pour lui : « Les alternances sont légitimes mais on ne gouverne pas avec la fulgurance de l’éclair. Voici pourtant que l’Occident préfère les oppositions aux majorités, les changements à la continuité, les successeurs aux continuateurs. De ces alternances imposées, la population espère richesse et abondance alors qu’elles apportent souvent plus de misères et de gâchis que de vrais bienfaits. Tout pouvoir a besoin de durée et l’apologie de la précarité précipite souvent dans le néant.». Si on comprend bien notre fameux constitutionaliste avec aussi la médaille d’un escroc international, recherché par tous les juges et procureurs de France, pour avoir mis, la main sur le patrimoine des Vasarely, le seul fait que Faure Gnassingbé soit  déjà près de dix ans au pouvoir ajouté aux trente huit de son père, n’est pas encore de trop pour céder le pouvoir et laisser la place à l’alternance ? Des phrases qui sont d’une grande importance pour son financier à la veille d’une élection que d’aucuns disent que, pour la stabilité du Togo, il devrait se tenir à l’écart. Mais ici, ce n’est pas Faure qui dirige le Togo… mais bien un conglomérat de voyous internationaux et une France toujours rapace, pays de Charles Debbasch.

Djima Matapari Lynx.info

 

 

Laisser une réponse