CDPA .BT : Nous ne participerons pas aux élections du 25 juillet prochain.

0

Ce samedi le 13 juillet 2013, Radio France Internationale (RFI) a diffusé en boucle que toute l’opposition togolaise participe aux élections du 25 juillet prochain.

La Direction nationale de la CDPA-BT tient à informer ses sympathisants et l’opinion togolaise toute entière que notre Parti ne participe pas à ce scrutin.

La CDPA-BT a relevé à plusieurs reprises depuis le début du processus électoral que les conditions de la transparence et de l’équité des élections ne sont pas réunies. Les dirigeants du CST et de la Coalition Arc-en-ciel ont toujours fait eux aussi ce constat depuis le 4 avril 2012 en proclamant à chaque fois qu’ils se battaient pour des élections libres, transparentes et équitables.

Mais depuis le 8 juillet 2013, au sortir du dialogue, ils se sont mis à dire qu’il faut aller aux élections « même si les conditions ne sont pas idéales ». L’opposition togolaise a lutté depuis 1993, non pas pour obtenir des conditions idéales de déroulement du scrutin mais simplement pour des conditions pouvant rendre les élections libres, transparentes et équitables dans le pays.

A partir du moment où ces conditions minimales ne sont pas réunies, aller aux élections n’a pas de sens car, sans ce minimum, les urnes ne sont plus qu’un mécanisme de reconduction du régime en place. Elles ne peuvent pas permettre l’alternance démocratique. C’est ce que le pays a vécu depuis les élections présidentielles d’août  1993.

En tant que parti d’opposition au régime en place, la CDPA-BT ne peut pas aller aux élections dans ces conditions. La cohérence par rapport à ses prises de position et à ses pratiques politiques fait de cette décision une exigence politique.

RFI est certainement un média sérieux et exigeant. Nous regrettons que ses informateurs se permettent de lui faire diffuser une information qui donne à l’opinion une vue réductrice de la situation politique togolaise, en l’occurrence, de l’opposition togolaise.

La CDPA-BT est un parti d’opposition créé sur la base d’une plateforme politique (L’Alternative) élaborée en 1988. Elle a participé à la Conférence nationale en 1991. Depuis, elle continue de mener la lutte pour le changement du régime politique en conformité avec sa ligne politique et sa vision du Togo démocratique de demain.

Ce n’est pas parce que le Parti s’est donné pour principe de ne pas crier inutilement, de ne pas s’agiter dans tous les sens, surtout de ne pas tromper la population qu’il n’existe pas.

Fait à Lomé le 13 Juillet 2013.

Pour la CDPA-BT

Son Premier Secrétaire

E. Y. GU-KONU

Laisser une réponse