ASSOCIATION TOGOLAISE DES DROITS DE L’HOMME (ATDH)

0

  

 Association créée le 12 décembre 2006 en vertu de la loi du 1er juillet 1901

 

Récépissé N° 1218/MAT-SG-DAPOC-DOCA du 06 DEC 2007 à Lomé.06 Déc.2007Publié au J.O. n° 1 bis du 1er Janvier 2008 de la République Togolaise

Affiliée à la FIDH, UIDH, Association SURVIE France, Front-Line Island et CMDH Maroc.

 

DECLARATION DE L’ATDH RELATIVE A LA LOI ORGANIQUE ANTI CONSTITUTIONNELLE DU 30 OCTOBRE 2009     SUR LE RENFORCEMENT DU POUVOIR DE LA HAAC.

 

Toujours soucieuse du respect scrupuleux des textes et principes Universels fondamentaux auxquels le Togo notre pays est partie, l’Association Togolaise des Droits de l’Homme (ATDH) a toujours dénoncé les graves violations  et dérives de la HAAC dans son fonctionnement. Ainsi :

Dans une Déclaration en date du 07 Mars 2008, l’Association Togolaise des Droits de l’Homme (ATDH) s’indignait et s’insurgeait contre la décision N°0001/HAAC/08/P de la Haute Autorité de l’Audiovisuel de la Communication (HAAC) suspendant les éditoriaux et billets du Journaliste LAWSON-DRACKEY sur Radio Nana FM de Lomé ;

Le 19 Mai 2008, l’ATDH alertait et demandait la protection de Radio Lumière d’Aného par correspondance N°0054/08/ATDH/SGA/Pdt adressée au Préfet des Lacs avec copies au Président de la République, au Premier Ministre, au Président de l’Assemblée National et au Ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et des Collectivités Locales ;

Par Communiqué en date du 02 Juillet 2008, la HAAC a décidé la suspension jusqu’à nouvel ordre, les émissions interactives sur Radio Lumière d’Aneho ;

Le  09 Février 2009, dans une autre Déclaration, l’ATDH s’insurgeait encore contre ce qu’elle avait appelé en ce moment, LES DERIVES DIABOLIQUES DE LA HAAC dans ses graves menaces et intimidation persistantes à l’endroit de RADIO NOSTALGIE LOME.

Malgré ces alertes précoces de l’ATDH pour arrêter l’hémorragie des excès de pouvoir par la HAAC, c’est avec stupéfaction et étonnement que le peuple togolais dans toute sa globalité et à l’exception de quelques militants véreux du Rassemblement du Peuple Togolais le (RPT) a accueilli la nouvelle du vote  le 30 Octobre 2009, de la LOI ORGANIQUE SUR LA HAAC par une partie de la Représentation Nationale  du Togo.

L’ATDH qualifie cette loi organique de renforcement des pouvoirs de la HAAC, D’ANTICONSTITUTIONNELLE, D’EXTRAVAGANTE, INIQUE  ET DE LIBERTICIDE et la condamne fermement.

Car elle est totalement contraire aux articles 26 et 130 de la Constitution de la IVème République du 14 Octobre 1992 et à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. C’est un COMPLOT OURDI contre la volonté du Chef de l’Etat à faire changer les choses et à réconcilier les togolais. C’est un SABOTAGE DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2010.

Œuvres de tant de jours en un jour effacées.

L’ATDH demande expressément au Président de la République, à la Cour Constitutionnelle et aux Députés Démocrates d’user immédiatement de leurs prérogatives constitutionnelles pour régler la situation.

L’Association Togolaise des Droits de l’Homme, soutient les Journalistes, les Organisations de Défense des Droits de l’Homme au Togo et à l’extérieur qui veulent bien se mobiliser pour lutter afin que cette nouvelle loi organique sur la HAAC soit retirée de l’ordonnancement juridique du Togo. TROP C’EST TROP.

ENSEMBLE NOUS VAINCRONS.  

                                                             Fait à Lomé le 09 Novembre 2009.
                                                                            
                                                              LE PRESIDENT DE L’ATDH.

                                                                                                                                     Etsri  Hihédéva  CLUMSON-EKLU

                
 

Laisser une réponse