Alerte : Winny Dogbatsè menacé de mort

0

La série noire du football togolais continue avec la spirale d’événements tragiques. Alors que le public sportif n’a pas encore fini de pleurer les victimes de l’attaque de Cabinda, c’est le président de Gomido FC de Kpalimé qui passe de très sales temps depuis quelques jours.

En effet, des sources proches du club de Kpalimé indiquent qu’une menace d’élimination physique plane sur M. Winny Dogbatsè. Selon les informations, tout le plan de son assassinat serait effectué dans un pays voisin.

Mais l’un des exécutants venu enquêter autour de M. Dogbatsè serait tombé sur un proche de ce dernier. L’exécutant en question aurait révélé qu’il est en mission pour un président de club, potentiel candidat à la prochaine élection à la Fédération Togolaise de Football. Le responsable en question n’a jamais caché ses ambitions de diriger la Fédération et trouve en son collègue de Gomido, un concurrent sérieux par rapport à sa forte implication dans l’organisation des Eperviers pour la Coupe d’Afrique des Nations Angola 2010.

Le chef de file du complot estime que la position de M. Dogbatsè dans le comité de mobilsiation des fonds pour les Eperviers et ses affinités avec le pouvoir en place sont des preuves irréfutables qu’il pourrait être parachuté dans le fauteuil présidentiel de la Fédération.

Le fait que le présumé « assassin » soit tombé sur un proche de Dogbatsè aurait retardé cet acte ignoble. Mais l’on ignore la suite de ce vil projet.

Vu les pages noires que le football togolais a enregistrées ces derniers temps avec la mort mystérieuse le 1er décembre 2009 de Mme Téou Claudia et de M. Pascal Amélété, Président de la Ligue de Kara, le 2 janvier 2010, il importe que les autorités prennent leurs responsabilités pour préserver la vie des acteurs.

L’obsession que devient le fauteuil de la FTF pour certains lugubres personnages qui détruisent le sport-roi togolais doit cesser. Le football togolais a fait trop de victimes par leur faute et leurs ambitions démesurées. Il faudrait alors que le pouvoir puisse diligenter des enquêtes sérieuses pour démasquer ce réseau qui continue de tuer spirituellement que physiquement, les acteurs soucieux du développement du football togolais.

Le Correcteur

Laisser une réponse