Alassane Ouattara et le RDR dans des manœuvres souterraines pour obtenir la majorité des communes d’Abidjan

0

Les résultats provisoires des élections municipales en Côte-d’Ivoire tombent au compte-goutte. La très controversée Commission Electorale Indépendante (CEI), tente de rectifier le tir après l’implication de certains de ses superviseurs et commissaires dans les fraudes sans nombre qui sont à l’origine des violences post-électorales, observées ces dernières 48H. Si la sérénité semble être dans le camp Ouattara, il n’en demeure pas moins que le PDCI devrait demeurer de plus en plus vigilant dans l’attente des verdicts. Le RDR veut saboter la victoire du PDCI dans certaines communes. A Yopougon où Gilbert Kafana (RDR) est annoncé provisoirement vainqueur avec 31.532 voix, au détriment de Doukouré Moustapha (29.126 voix), candidat PDCI, la joie semblera être de courte durée. Car le second cité crie «au vol de sa victoire». Le forcing du RDR à obtenir la majorité des communes importantes d’Abidjan, en vue de la bataille électorale de 2015, devient désormais réalité, même chez les plus naïfs de ses propres partisans. Selon nos informations, Doukouré Moustapha était en ligne avec le Président Bédié hier, pour lui donner les détails de sa victoire volée et demandé la conduite à tenir. « Quel que soit ce que dira Bédié, nous n’allons pas nous laisser faire », révèle un de ses proches que nous avons pu joindre. Le camp Kafana que nous avons joint, n’a pas souhaité s’exprimer, s’en tenant aux « résultats de la CEI ». Idem à Cocody où Agbahi Félicien (RDR), annoncé perdant après le décompte depuis dimanche soir, « technologie électorale » aidant, serait en train de renverser la tendance, malgré la victoire sans ambages de N’Goan Aka Mathias [PDCI]. Rappelons que le RDR avait demandé dans la journée d’hier à ses candidats malheureux de «reconnaitre leur défaite». Une déclaration juste pour la forme ? Dans la commune de Koumassi, l’annonce des résultats par la CEI est attendue dans une ambiance électrique. Le perdant connu de tous, le gourou du parti de Ouattara, Cissé Bacongo, bien que battu, arguant des « 700 millions CFA » mis dans sa campagne, fait le forcing pour être déclaré vainqueur. Le pire est à craindre.

Hervé d’Anvers

Laisser une réponse