Agbéyomé : Il savait que Vidada était un voleur !

0

Il s’appelle Gaston Vidada et est commissaire chargé de la coordination des fédérations préfectorales du parti OBUTS de l’ancien PM Agbéyomé Kodjo. Les habitants du quartier Adidogomé-Essor le connaissent comme leurs poches. Voleur professionnel de son Etat, Gaston Vidada avant d’aller voler, avait l’habitude de changer de tenue dans l’enceinte du collège privé Essor d’Adidogomé à côté du camp. Il lui fallait une tenue de combat pour pouvoir aller opérer en toute discrétion. Il était toujours tiré à quatre épingles. Ce faisant, il trompait la vigilance de tous ceux qui s’approchaient de lui en leur laissant croire qu’il était fils de riche. Alors qu’il était voleur professionnel.

Gaston Vidada était un habitué du camp militaire d’Adidogomé. Lorsque dans ses forfaits, les militaires de camp mettaient la main sur lui, ils le faisaient travailler en petite culotte dans l’enceinte du camp en compagnie d’autres voleurs. Ceux qui veulent la moindre précision sur son cas n’ont qu’à s’approcher du camp ou du quartier Adidogomé-Essor du nom d’un collège privé du coin se nommant Essor. Pour se donner quelques airs d’une personne importante, le nommé Gaston Vidada aimait dire à ceux qui voulaient l’entendre, qu’il entretenait des relations privilégiées avec les enfants de feu Eyadema. Ainsi, il baratinait les petites gos du quartier avec cette histoire à dormir debout juste pour les épater. La chance étant de son côté, il tomba en 2005 sur une vieille nana Benz du grand marché d’Adawlato qu’il séduisit par tous les moyens y compris ceux de la magie noire selon les à côtés du quartier. Tout juste après cette rencontre, il convola en noces avec sa vieille nana Benz en 2006. Actuellement, il vit avec la nana Benz qui ignore tout de son passé sulfureux. Grâce à la nana Benz et à son argent, Gaston Dzidula Komla Vidada s’est enfin introduit dans la haute société, s’est tapé une voiture et traite désormais avec des personnalités du pays. D’où son chemin croisa un de ces quatre matins celui d’un certain Agbéyomé Kodjo qui l’a reçu à bras ouverts, l’a conduit tout d’abord à l’Alliance et a fini par l’intégrer au sein de son parti OBUTS comme commissaire chargé de la coordination des fédérations préfectorales. Agbéyomé connait t-il le CV de l’homme? Oui nous retorque des sources bien informées. Mais les mêmes sources ajoutent que le patron d’OBUTS cherchait des harangueurs nés. Ces hommes qui excèlent dans la logique de la langue de bois. Pour un parti pourtant qui se voulait  de l’avenir, Agbéyomé vient d’accoucher lui aussi son péché originel à l’instar des 500 têtes tranchées en 2005 de Faure Gnassingbé.

Cet obscur personnage nommé Vidada s’agite à l’heure actuelle pour décrocher un poste au gouvernement ou dans une ambassade à l’étranger. Pauvre du Togo ! Un pays devenu la foire aux grandes gueules.

Leaticia Akila Lynx.info (Stagiaire)

 

Laisser une réponse