Abdou Assouma va t-il rentrer dans l’histoire en disant le droit?

0

Des rumeurs inquiétantes nous arrivent de Lomé qui font état d’une possible invalidation des candidatures de Agbeyome Kodjo, de Jean-Pierre Fabre et de Kofi Yamgnane.
A Kofi Yamgnane, il est reproché de n’avoir pas produit les justificatifs de son identité togolaise qu’il aurait usurpée avec la démonstration surréaliste suivante: Kofi aurait eu sa nationalité Française en 1975 et sa nationalité Togolaise en 2006 (L’année de la délivrance à Kofi d’un certificat de Nationalité Togolaise pour la délivrance de son Passeport Togolais. Il serait donc Français avant d’être Togolais). A cet effet, je serais curieux de savoir comment M. Gnassingbé Faure a pu avoir lui la Nationalité Togolaise puisque son père enrôlé dans l’armée Française comme Dahoméen ne résidait pas sur le sol Togolais ni Dahoméen au moment de l’indépendance du Togo et du Dahomey. Du coup M. Gnassingbé Etienne Eyadéma a gardé exclusivement sa Nationalité Française jusqu’à sa mort (Paix à son âme). Je mets quiconque au défi de nous prouver le contraire avec des papiers incontestables. Si nous nous en tenons là, le Conseil Constitutionnel doit demander à M. Faure Gnassingbé
d’apporter les preuves de sa Nationalité Togolaise avec le même zèle qu’il le fait pour les autres.

En ce qui concerne Agbeyomé Kodjo Messan, il lui aurait été reproché de ne pas produire le récépissé d’enregistrement de son parti « OBUTS ». Le problème est que l’administration Togolaise ne lui a jamais donné ce récépissé. Maintenant avec une très grande mauvaise foi, on lui dit qu’il aurait déclaré au moment de la constitution de son parti près de 450 militants fondateurs dont il n’aurait jamais fourni les pièces d’identité, ce qui reste d’ailleurs à prouver. Mais lui-a-t-on jamais réclamé ces éléments avant?

Enfin à Jean-Pierre Fabre, on reprocherait de n’avoir pas été présenté par l’UFC. D’abord de quoi je me mêle? Je voudrais que M. Gnassingbé Faure présente au Conseil Constitutionnel la lettre datée et signée par lui acceptant son investiture à la sauvette par le RPT. D’autre part M. Fabre ayant déclaré urbi et orbi qu’il est le Candidat de l’UFC ceci d’ailleurs repris par le site officiel de communication et de propagande du RPT – Je veux parler de républicoftogo.com-.
Cette candidature tout à fait officielle de M. Fabre à ce que je sâche n’a jamais fait l’objet de protestation de quelque nature que ce soit de la part d’une quelconque instance de l’UFC et alors? De quoi se mêle le Conseil Constitutionnel s’il ne veut pas donner l’impression d’être aux ordres de forces obscures?

Je pense que notre pays souffre déjà trop. Le dernier coup de patte de l’âne que vient de nous donner M. Hayiatou doit nous faire prendre conscience du gouffre dans lequel nous sommes. Les petits amusements ne doivent plus être de mise. L’heure doit être à l’Unité et au Rassemblement de tous les Togolais et j’ai l’impression que le Conseil Constitutionnel à travers ces mesquineries pseudo-administratives cherche plutôt à créer des tensions ce dont notre Pays n’a vraiment pas besoin en ce moment. J’espère que la sagesse va plutôt prévaloir.

Frédéric Atsou GALLEY
Lille France

Laisser une réponse