Wisdom Gilou Gbéassor porte plainte pour 3 morts au Cabinda.Et les 500 morts de 2005 ne sont-ils pas togolais?

0

Pour deux togolais et un angolais morts lors de l’attaque contre les Eperviers au Cabinda,le candidat Wisdom Gilou Gbéassor á la présidentielle de février 2008 jure bousculer ciel et terre pour que justice soit faite.Faut-il rappeler á l’illustre « candidat national » résident á Paris et voulant gouverner au Togo que de ces bisbilles politiques á la togolaise sont du déjà vu ?
Pour cela, le candidat á en croire des sources non confirmées s’attèlerait á ameuter une pile d’avocats pour que lumière soit faite et les responsables du groupe qui ont revendiqué l’attentat soient traduit en justice.

Quand Gilou se moque des togolais…

Wisdom Gilou Gbeassor le justicier,l’humanitaire ex-nihilo a t-il déjà oublié que 500 crânes togolais ont été écrabouillé dans le silence le plus total ? Où était Wisdom Gilou Gbéassor quand les Forces Armées Togolaises tiraient á bout portant sur ses frères d’Aneho, de Bè,d’Atakpamé de Sokodé avec la complicité tacite de la CEDEAO en 2005 ? Quel Togo voulez-vous dirigez en faisant, sinon en distinguant des morts á défendre et ceux á oublier ? Les FAT et la CEDEAO ne méritent-elles pas le même châtiment que vous jurez réserver á un groupuscule d’hommes á qui ont a refusé depuis des lustres le droit d’exister et de vivre des richesses de leur pays ?

Deux plaintes coup sur coup.Une contre qui vise le Front de Libération de l’Enclave de CABINDA (FLEC), ses responsables résidant en France et en Europe Mr Nzita TIAGO et Mr Rodrigues MINGA, qui ont revendiqué l’attentat, et l’autre contre la CAF chargé de l’organisation de la messe sportive africaine.

Le plus révoltant dans cette démarche d’un pantin au service de mains obscures est qu’il fauche d’abord les règles les plus élémentaires de la constitution de son pays pour se braquer aux lois universelles des droits humains. Voilà un candidat qui feint de ne pas savoir que la constitution de son pays lui autorise de s’éjourner 12 mois sans s’interruption dans son pays.Se moquer de vos enfants oui monsieur le candidat. Mais du peuple togolais qui en tant été roulé dans la farine, personne ne vous le pardonnerait.

En décidant de porter  plainte comme partie civile, le candidat Wisdom Gilou Gbéassor sait qu’il est entrain de baliser les sentiers qui doivent lui permettre de se rapprocher d’un Faure et affiliés qui en ont tant besoin d’autant qu’ils ont failli dans leur objectif premier :celui de protéger les joueurs togolais.

Et des candidats avec des mains et des pieds qui sentent l’opportunisme,je dirai les « Aventuriers d’Europe » si nous empruntons ce groupe de mots si cher á feu Gnassingbé, le Togo n’en a plus besoin.

Djima Matapari   Lynx.info
 

Laisser une réponse