Virus Ebola :Pantalonnade totale de la CEDEAO

0

Mais n’est-il pas suffisant pour que, à défaut d’un sommet des chefs d’Etat, les ministres chargés de la santé publique, puissent prendre toutes les mesures  idoines, pour  coordonner leurs actions, afin de  préserver les populations désemparées ?

Encore la CEDEAO se signale par sa démission légendaire, face à un problème crucial de santé publique, qu’est le Virus EBOLA, qui commence à provoquer un grave problème politique. En ce sens que le fléau  commence  à  déstructurer les multiples activités, des populations de l’Afrique de l’Ouest.

Deux pays, voire trois avec le Mali, sont touchés pour le moment. Mais n’est-il pas suffisant pour que, à défaut d’un sommet des chefs d’Etat, les ministres chargés de la santé publique, puissent prendre toutes les mesures  idoines, pour  coordonner leurs actions, afin de  préserver les populations désemparées ?

Mais comment expliquer cette dérobade de nos hommes d’Etat, si ce n’est  un mépris envers les populations pour lesquelles ils prétendent travailler ?  Tout simplement par ce que la maladie est une maladie des pauvres hères qui vivent dans les campagnes et se ‘’nourrissent’’ du singe vert. Ce qui semble correspondre avec la réalité car qui a vu ‘’un en haut d’haut’’ atteint d’Ebola ?

En ce qui nous concerne, nous pensons qu’au-delà des discours, les populations du Sud sont simplement victimes du complot des politiciens et économistes  néo-malthusiens. Après avoir échoué à contrôler les naissances, à maitriser la  natalité,  au Sud, ils ont opté pour cette sorte de ‘’solution finale’’ : Sida-Ebola et autres virus  préparés par des savants de la mort tel que le Dr. Wouter Basson, d’Afrique du Sud, pour en finir avec le péril démographique.

Toutes les sommités du monde, dont le Dr.Horowitz,  ont affirmé sans être contredits, que le Sida, Ebola, la variole améliorée pour tuer  lus de monde, sont tous fabriqués dans les laboratoires.  C’est ce qu’on appelle la guerre biologique connu de tout le monde et dont personne ne pipe mot. Un complot du silence a fait bloquer toute controverse, malgré les vidéos postées dans le Net.

Il semble qu’une délégation du CDC (Centre de Contrôle des Maladies à Atlanta), des Etats Unies était dans les parages. Nous avons rappelé, dans une récente contribution que cet organisme à eu, dans les années 80’, à fermer la porte au nez à une commission d’enquêtes  des membres de la Chambre des Représentants, dirigée par Ted Weiss, venus s’informer sur la fameuse maladie ’’ mystérieuse du Sida’’.

Il y a quelques années le Congo(RDC) a été attaqué par des escrocs, comme disait  David Heyman, Directeur de la Division des maladies émergentes à l’Oms. Mais on ne parle plus du Virus Ebola au Congo. Qu’est ce qui s’est passé, pour que l’on revienne nous dire qu’il n’y a aucun traitement contre le virus.  Ni  vaccin, ni sérum n’existent contre la maladie ? Il a été dénombré  120 cas en Guinée dont 78 décès. Où sont les 42 ? S’ils sont guéris a-t-on essayé de fabriquer  du sérum ou  du vaccin avec l’aide de ces anciens malades ? Monsieur Sékou Keita, attaché de presse à l’Ambassade de Guinée au Sénégal au lieu de se poser ces questions ou les poser aux spécialistes,  se met désigner de fausses cibles : ‘’les médias guinéens ont contribué à la propagation de l’épidémie’’. Quelle affabulation. Ce journaliste mérite d’être rappelé immédiatement afin d’être recyclé, dans ‘’l’informer vrai’’.

Mais on ne peut manquer de se demander ; où est  la ‘’presse africaine’’ de la CEDEAO dans tout ça ? Celle qui,  normalement, devrait poser ces questions?

Ababacar Fall-Barros

Laisser une réponse