Un ordre bizarre sur la table de Jean-Pierre Fabre

0

La crise ouverte entre-temps au sein de l’Union des Forces de Changement n’a pas fini de livrer ses facettes hideuses au peuple togolais avide de changement. Mardi déjà, des responsables de fédérations de l’UFC de la région des savanes sont montés au créneau pour demander expressément à Jean-Pierre Fabre candidat du parti à la dernière présidentielle « d’aller dialoguer avec Gilchrist Olympio ». Une injonction que certains proches de Jean-Pierre Fabre n’ont pas du tout digérée. Pour ceux-ci, ces responsables de fédé ont été saoulés au miel du vieux Bouraïma Diabacté actuel ministre UFC de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et très proche de Gilchrist Olympio.

Ce qui est sûr, c’est que cette crise à l’UFC fait jaser certains qui aimeraient que ça dure aussi longtemps possible pour leur permettre de détourner un peu le peuple des vrais problèmes du pays.  Suivez-bien nos regards.

De toutes façons, Gilchrist Olympio et ses lieutenants, notamment  Jean-Pierre Fabre, Patrick Lawson, Georges Lawson et autres ont intérêt à revenir à de meilleurs sentiments si non, le peuple meurtri par tant d’années d’injustice et de barbarie du régime RPT ne leur pardonnera pas un autre faux pas de trop. Ce qui est à noter, est que d’une part Fabre et son FRAC sont en panne de stratégie et Gilchrist et ses AGO sont en panne de reconnaissance. Dans ce meli-melo de manque de vision et surtout d’opportunisme criard, les deux camps de l’UFC ont fini par laisser un boulevard à Faure qui, bien malin, se sert royalement pour faire ses voyages d’affaires quand ses lieutenants, eux se chargent du nettoyage des derniers fonds encore visibles dans les caisses de l’Etat. Fait concret. Quand le patron la Banque Mondiale Philip English est venu sommer les autorités de leur mal gouvernance, aucun togolais n’a été au courant. Si ce n’est pas le député du RPT Ayité Singou qui s’époumonnait encore à remettre debout Faure qui déjà est l’agonie. Jean-Pierre Fabre lui aussi député,et ses amis Fracistes n’ont pas aussi il paraît eu vent de la colère des banquiers de la Banques Mondiale. Cela s’appelle embrasser l’agréable au détriment du nécessaire. Et en politique, les premiers a être écoutés, sont les premiers a être servis. Et à force de mentir le peuple sur une stratégie qui ne viendra jamais ,mieux qui n’existe même pas c’est de vieillots qui sont vomis par le peuple qui finissent par éparpiller le mensonge dans la cité parce que, eux aux moins ils ont l’argent de leur politique. Et depuis le revirement des sections dans la Savanes, Gilchrist vient de montrer qu’il a bien appris la leçon au RPT. Avec l’argent on peut tout faire, on peut même faire oublier ceux qui pleurent encore la mort de Sylvanus Olympio. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre s’efforçent davantage à les ouvrir pour entendre. Pascal Bodjona du haut de ses 150 kilos et Faure Gnassingbé du haut de ses milliards de billets de banque, peuvent à eux tous deux faire chavirer le bateau de l’UFC vers leur ami personnel Gilchrist Olympio.

Et le congrès attendu de pied fermes par les deux camps risque de faire encore des guerriers qui ne jetteront pas de sitôt les armes. Ambiance.

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse