Un milicien de Ouattara dans les mains de la BNI ghanéene

0

Un Ghanéen qui a avoué avoir travaillé pour les services de sécurité de la Côte d’Ivoire a été saisi par le bureau d’enquêtes nationales (BNI) et participe à des enquêtes.

Le Ghanéen dont le nom a été donné  Tsikata par des sources de sécurité a réussi à convaincre les responsables des services de sécurité ivoiriens qu’il était un officier de l’armée ghanéenne à la retraite avec une influence considérable au Ghana.

Il a également établi des contacts avec les partisans du chef déchu ivoirien, Laurent Gbagbo, qui sont actuellement en exil au Ghana.

Grâce à ces contacts, M. Tsikata aurait nourri les services de sécurité ivoiriens avec des histoires inventées sur la participation du Ghana pour tenter de renverser le gouvernement ivoirien.

Il aurait également fourni de fausses informations au sujet des opérations de sécurité ivoiriennes aux loyalistes de Gbagbo au Ghana.

Certaines sources bien placées dire que l’objectif des activités de M. Tsikata était de saper les  bonnes relations existantes entre le Ghana et la Côte d’Ivoire.

Il a également allégué travailler sur un programme visant à provoquer le rapatriement des exilés ivoiriens.

La BNI affirme maintenant que M. Tsikata est aux mains de la justice.’’

L’on s’aperçoit donc que la communauté nationale et internationale été induit en erreur afin de faire croire que des officiers ivoiriens en exil préparaient un coup d’état pour renverser le gouvernement illégitime de Dramane.

La vérité vient d’être découverte et Hamed Bakayoko fortement mis en cause dans cette affaire devra s’expliquer

Kimbassa

 

Laisser une réponse