Trois morts ce 22 juin 2010 à Lomé

0

ALERTE INFO DROITS de L’HOMME 22 juin 2010 VIOLENTE REPRESSION POLICIERE A LOME LE 22 JUIN 2010 3 MORTS (VICTIMES CIVILES) DENOMBRES PROVISOIREMENT A LOME.


LE POUVOIR EMPÊTRE DANS LES CONTRADICTIONS POLITIQUES ET SOCIALES

Face à la cristallisation de la colère sociale dans un contexte de grève des transporteurs (taxis, taxi motos notamment) et du personnel hospitalier, quasiment tous les quartiers de Lomé sont en émeute. Une pluie de gaz lacrymogènes s’abat sur les manifestants à l’heure actuelle, et la tension est très vive.

Les jeunes font face aux forces de sécurité et le premier bilan provisoire que l’on peut tirer à l’heure actuelle des manifestations spontanées de ce jour est de trois victimes civiles.

Vu la violence policière connue de nos forces de sécurité, le pire est à craindre et le bilan pourrait empirer. Nous demandons que l’opinion internationale et les organisations des droits de l’homme interviennent en urgence afin de faire cesser immédiatement les violations massives des droits humains survenues dans ce cadre.
Ces manifestations populaires sont portées par des revendications sociales, notamment de la part des personnels hospitaliers, pour réclamer au gouvernement togolais ses promesses salariales non tenues depuis le 19 décembre 2008 et d’autre part des taxis et taxis-motos pour protester contre l’augmentation exponentielle dans une fourchette de 13 à 27% du prix des carburants intervenue le 19 juin.

Ces revendications sociales viennent se superposer au climat politique très tendu du fait de l’interdiction du parti politique OBUTS que devait prononcer le tribunal de première instance de Lomé ce 22 juin.

Coordinateur provisoire : Agbéyomé Messan KODJO

Laisser une réponse