Lomé en ébullition

0

 

C’est ce qu’il convient d’appeler le baptême de feu du tout nouveau ministre du Commerce de Faure. Ce matin du 22 juin, les conducteurs de taxis-moto aidés de riverains des principales artères de la capitale Lomé ont dressé des barricades en guise de protestation contre les dernières augmentations des prix des produits pétroliers. Agoè-centre ville, Adidogomé-centre-ville, Totsi-centre ville, route d’Aného et autres, il n’y avait pas du tout de passage ce matin. Circuler à Lomé est devenu du coup un véritable parcours de combattants. Les forces de l’ordre qui ont accouru sur les lieux pour calmer la colère des manifestants n’ont pu s’en sortir car, les protestataires sont déterminés et inflexibles. « Nous en avons marre. Les autorités ne considèrent pas du tout si non, elles n’allaient pas augmenter les prix des produits pétroliers à l’heure actuelle où le Togolais tire trop le diable par la queue », a pesté Yaovi Adigbli, jeune conducteur de taxi-moto. Les gaz lacrymogènes se sont déjà invités à la fête.

Premier test grandeur nature pour l’équipe Houngbo II qui vient d’être mis en place. La manifestation prend de l’ampleur et peut à tout moment dégénérer en émeute. Ce que d’aucuns souhaitent déjà pour dit-on, « en découdre avec ce régime pourri qui empoisonne la vie des Togolais ».
En effet, ça fait mal, très mal aux uns et aux autres que des fonds publics soient gaspillés ailleurs alors qu’au même moment, le pouvoir crie au manque d’argent pour subventionner les prix des produits pétroliers. Au moment où Houngbo II est en ballade Londonienne, ce sont des pans entiers de la société Togolaise qui s’écroulent. Les médecins c’est pour demain la grève. Les conducteurs de motos-taxi sont sous les feux des militaires pour cause de grève. Peuple docile, sinon très docile les Togolais sauront-ils faire de cette étincelle, le feu qui emportera un président moribond ? Quand on sait que l’opposition est aussi nulle que le pouvoir en place rien n’est plus certain.

 

Severin Gomaro Lynx.info

Laisser une réponse