Togo : Responsabilités aussi des militaires français!

0

 

 Au Togo, on retrouve ce système d’intérêts croisés privés mais aussi public car dans la relation « incestueuse » franco-togolaise, l’état francais tient le premier rôle dans la répartition des marchés et des biens du Togo façon « mafia » que l’on appelle: la « françafrique ». En effet, entre l’Elysée et sa cellule Africaine , le ministère de la coopération aujourd’hui intégré à celui des affaires étrangères, le Trésor, le ministère de la défense, les services de renseignements ainsi que le monde des mercenaires et de barbouzes…
Ensemble ils concourent à préserver leurs intérêts à caractère privé en constituant des lobbies si puissants qu’ils influent sur l’Etat.

Mathieu CICHOCKI  fait grève de la faim à cause de élections truquées de mars 2010

L’état français depuis des décennies est complice du régime dictatorial et mafieux du régime gnassingbé, pour l’exemple le Togo bénéficie d’une importante aide militaire, en vertu d’un nouvel acord de défense signé il y a à peine quelques semaines par sarkozy et fraude gnassignbé.
L’aide militaire française a permit grâce à sa fourniture en équipement militaire et l’entrainement des soldats togolaisà réprimer la population notamment pendant les massacres de 2005 et depuis régulièrement avec les gaz lacrimogènes et les instructeurs CRS (compagnie républicaine de sécurité).

Par ailleurs le Togo et la France conduisent régulièrement des manoeuvres militaires conjointement sur le sol togolais ainsi la France permet à la dictature de fraude gnassingbé d’avoir des connaissances précieuses géo-militaire détaillés de tout le territoire. C’est bien l’Institut géographique national français qui établit les relevés topographique et cartographique du Togo, qui se rend encore complice d’un « cadenassage » d’une population prise en otage depuis des décennies !

Des officiers français occupent des postes de responsabilités au sein de l’armée togolaise, ils gèrent pratiquement l’intendance militaire au Togo comme depuis peu en Côte d’Ivoire sous le joug du « Boucher » ouattara !

Un exemple très révélateur des pratiques honteuses de l’armée française hors des frontières nationales comme la formation d’une escouade incontrôlée  « les pigeons » ou « brigades rouges » qui c’est illustrée dans diverses actions terroristes contre les populations du Togo !

Ces instructeurs militaires français font partis de la future D.A.M.I.(détachement d’assistance militaire à l’instruction) qui quelques années plus tard encadreront et formeront les génocidaires au Rwanda !

La France forme depuis longtemps, hors de l’exagone, à la torture et à l’arbitraire ! 

La coopération militaire s’étend aussi dans l’accueil de la « soldatesque » de gnassingbé dans les meilleures écoles militaires en France comme l’école de guerre, le centre d’instruction de la gendarmerie ou l’école de St Cyr …

Cette « marque de fabrique » française sur « les bourreaux » FAT du Peuple Togolais s’exprime de manière régulière comme la dernière visite du  directeur de la Coopération de sécurité et de défense au ministère français des Affaires étrangères, le général Bruno Clément-Bollée (photo) qui a achevé cette semaine, une visite de 72h au Togo.

Il a effectué, aux côtés du Général Titikpina, Chef d’Etat major général des Forces armées togolaises (FAT)  à une visite au Collège militaire Eyadéma de Tchichao.

Le « Maître » yovo (blanc) a fait la revue de troupe des jeunes collégiens/militaires afin de les marquer de « l’empreinte » de la puissante armée coloniale toujours en 2012 !  Scandaleux !
Il faut souligner de manière indélébile que l’affaire actuelle du rapport de la CNDH au sujet des tortures à l’ANR des victimes civiles et militaires est une résurgence des pratiques et techniques apprises auprès de l’armée française depuis bientôt cinquante ans, le jour où un sergent commis de cuisine de l’armée coloniale française, étienne gnassignbé, père du dictateur actuel, participait déjà en Algérie à des tortures sur ses populations…

Il est temps de sortir les dossiers sur les responsabilités passées et actuelles de l’armée française au Togo et d’introduire des actions en justice afin que sa tutelle cesse forcée immédiatement et son bras tortionnaire que sont les FAT des gnassingbé._

Mathieu CICHOCKI                                                                                          26/02/2012
PEUPLES OBSERVATEURS
Sources : Association Survie.

Laisser une réponse