Séléagodji Ahoomey-Zunu : Il fait jaillir 25 millions dans le ciel de Kpélé-Adeta !

0

Il y a de quoi s’arracher les cheveux toutes les fois qu’un officiel Togolais pille la république et gère les deniers publics comme bon lui semble. On a vu Gilbert Fossoun Houngbo dans ses errements avec l’argent du contribuable. Ensuite, le plus opportuniste des Togolais Arthème Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu serait à son tour entrain d’écrire l’histoire de la rapine dans la même primature. C’est tellement devenu banal de piller la république au point qu’on le fait aux yeux et à la barbe de tous. Ici, point n’est pas de mériter un poste de ministre ou de premier ministre après avoir eu la confiance des populations. Au Gondwna ; la démocratie participative n’existe pas. A défaut de gagner dans les urnes, on peut toujours gagner le cœur des Togolais par une pluie de billets de banque. En seulement six mois aux affaires comme premier ministre, l’ex-colistier d’Edem Kodjo devenu premier ministre de Faure a suffisamment de moyens colossaux pour se rattraper au milieu des habitants de Kpela- Adeta qui l’avaient proprement humilié lors des élections législatives de 2007. Devenu premier ministre sans leur concours, Zunu a tenu à les démontrer que sans leur confiance, il peut atteindre le sommet qu’il voulait. Et pour cela, la primature n’a pas été avare. C’est du matériel médical aux Centres Médicaux Sociaux (CMS) d’Adéta et de Goudévé dans la préfecture de Kpélé Adéta d’une valeur de 25 millions qui a été déversé dans ces deux villages qui avaient dénudé l’homme avec seulement moins de 3000 bulletins de vote à son compte. Seul hic, où Ahoumez-Zunu a-t-il trouvé cet argent ? Petite question. On devient premier ministre pour servir son village, sa ville ou le Togo ?  A cette question, Gilchrist Olympio a sa réponse et le dit avec le confrère Pâ-l’Union : « Il y a un constat. Et ce constat je l’ai fait. Je ne peux pas expliquer pourquoi les choses sont à ce niveau là. J’ai vu des femmes qui sont au bord des petits ruisseaux et entrain de laver leurs robes et leurs pagnes sals. J’ai vu des enfants maigrichons avec des ventres enflés, j’ai vu des animaux très chétifs, des vaches, des bœufs. Le seul animal que j’ai vu qui soit en bon état, ce sont les bourricots, les petits ânes que j’ai vu qui tiraient des charrettes. Donc, j’ai fait la conclusion que tout le Togo est pauvre ».

 

Tout ce qu’on peut dire de tous les premiers ministres et ministres qui se sont succédé depuis cinquante ans au Togo est que, chacun est venu prendre sa part et est reparti sans avoir servi la nation !

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse