Sam Bikassam : Il a oublié dans quel pays il est !

0

 

 « Nous avons suivi avec calme et patience, depuis bientôt deux ans, dans vos colonnes, des articles diffusant des accusations calomnieuses vis-à-vis de M. Bikassam et de l’institution qu’il dirige ». C’est en ces termes que le DG de la société de télécommunications Togo télécom Sam Bikass am a cru bon de répondre aux attaques dont il a fait l’objet dans les colonnes de notre confrère Liberté. Ces mots sont les premiers d’un droit de réponse signé de la chargée de mission auprès du DG et chargée de la Communication et Relations Publiques, Komnaka Magbenga. Dans ce droit de réponse, Bikassam se dit victime d’un lynchage médiatique injuste et mensonger.

D’abord, nous nous demandons pourquoi c’est maintenant  que Bikassam a jugé bon de répondre au confrère. Ensuite, pourquoi le DG de Togo Télécom s’emporte-t-il pour des articles jugés mensongers et truffés de fausses informations?

Ce que Bikassam feint de savoir et qui fait mal à la population dans son ensemble et particulièrement à la presse indépendante surtout, c’est que tout est opaque dans les entreprises à tous les Togolais comme Togo Télécom, Togo Cellulaire, Port autonome de Lomé, SOTOCO, SNPT, EDITOGO et autres. Personne ne sait comment le personnel est recruté et comment les fonds sont gérés dans ces boîtes. Tout ce que l’on sait, c’est que les mêmes sont recrutés toujours et toujours comme s’il s’agissait de sociétés privées et personnelles.

 Bikassam feint d’ignorer que nous sommes au Togo et nous nous connaissons bien. Les faits et gestes de tous ceux qui ont en charge les principales sociétés du pays sont rapportés dans les moindres détails par des proches aigris ou en quête de justice. Si vous n’avez pas le sorcier dans votre maison, aucun autre sorcier ne peut venir d’ailleurs pour manger votre âme, dit l’adage populaire de chez nous.

Togo Télécom n’est pas la seule entreprise publique de la place qui réalise des chiffres d’affaires à couper le souffle et qui affiche des performances. Alors pour quelles raisons, Togo Télécom se retrouve dans le viseur de la presse ? Et puis, entre temps, Bikassam a eu maille à partir avec le conseil d’administration de la société dont il a la charge. Pourquoi ? Bikassam peut-il nous rafraîchir un peu la mémoire?

Certes, détourner 40 milliards de nos mignons francs paraît un peu trop. Mais connaissant bien les habitudes de la maison, nous pensons que cela est réalisable surtout dans le contexte actuel du pays où les détournements, la gabegie et le clientélisme sont devenus des sports nationaux. Avant que Bikassam ne s’émeuve pour peu, il devrait pouvoir dire aux Togolais sur quelle vague de gestion il surfe à Togo Télécom. La transparence n’est pas encore entrée dans les habitudes de Togo Telecom.  Sam Pètchèdibadi Bikassam peut-il démentir cela ?

Ils aiment souvent piquer des crises de nerf lorsque la presse se met à fouiner dans leurs affaires. Or, généralement c’est quand l’on a beaucoup de choses à se reprocher qu’il s’émeut face au moindre écrit des médias.  Hier, Ferdinand Tchamsi, celui qui avait fini par dilapider les fonds du FER avec ses potes, sortait de son silence quand la presse se mettait sur sa route. Au finish, il a disparu de la circulation avec l’argent du contribuable. Toujours le même mode opératoire pour tromper la vigilance de l’opinion et faire croire aux attaques gratuites des médias. Bidamon en a fait autant pour brouiller les pistes mais pour finir, il a été remercié sans ménagement par son ami Faure.

La presse a pour mission de jouer à la sentinelle pour éviter que les plus forts ne finissent par prendre tout pour eux et eux seuls.  Au Togo où d’aucuns adorent confisquer tout pour eux et pour eux seuls, la presse doit davantage veiller au grain. Que Sam Bikassam qui a occupé son poste parce qu’il est de Pya et non pas qu’il est plus compétent nous démente sur toute la ligne et nous allons sortir l’artillerie lourde.

Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse