Salut jeunes gens. À propos des événements qui se déroulent au Mali ! [Par L’oeil de Caien]

0

Sachez qu’on n’imite pas les résultats admirables, on s’inspire plutôt des « valeurs morales » qui ont animé les acteurs humains dont les actions ont produit ces résultats admirables.

C’est à cette fin que la formation la plus adéquate d’une « armée nationale », commence par la « formation citoyenne » pour faire « le citoyen d’abord, puis le soldat. » En soi donc, l’apprentissage du maniement des armes ne fait pas « du soldat un citoyen, » on peut tout au plus en faire « un excellent vigile » et même avec « un million d’excellents vigiles » on n’obtient pas « une bonne armée, encore moins une armée patriotique ! »

Savez-vous que cette armée du Mali moderne est « la petite fille de la glorieuse ARMÉE aux traditions patriotiques séculaires des prestigieux EMPEREURS DU GLORIEUX MANDENG »?
Eh bien oui telle est la vérité historique ! Elle est nourrie aux « sources vivifiantes de la geste guerrière de nos ancêtres » racontée par nos griots, fidèles gardiens de notre histoire politique multimillénaire, depuis son apogée égyptienne jusqu’à « L’EMPIRE DU GHANA ou GHAO-NAH-TENGHA ». Cet empire berceau s’étendait sur toute l’Afrique de l’Ouest jusqu’aux confins du Lac Tchad. Tout le Sahel en faisait partie.

À cette époque là aucune des nations de l’Union Européenne n’existait en tant que nation souveraine, elles étaient tout simplement des provinces encore sauvages de l’empire romain chrétien !

Le Safari militaire de la France néocoloniale est une humiliation intolérable pour cette armée patriotique. Il ne faut pas aller CHERCHER LOIN. Chaque soldat, peu importe son grade, est père de famille. Lors des cérémonies traditionnelles les griots chantent et racontent les épopées ancestrales qui chatouillent la fierté nationale. Comment ces soldats peuvent-ils soutenir les regards interrogatifs de leurs épouses et de leurs enfants, quand radios et télévisions, sans parler des réseaux sociaux, rapportent au quotidien l’indigence militaire du pays, face à une poignée de bandes armée qui sèment la mort et la désolation, humilient à ce point inouï l’orgueil national ? Ça ne pouvait pas durer plus longtemps. Il y a un temps pour vivre et temps pour mourir quand vivre devient une HONTE ! ils l’ont compris. Il n’y a pas de magie !

Jeunes gens, tôt ou tard, chacun de nous aura à CONNAÎTRE EN QUEL TEMPS IL VIT ET À CHOISIR EN CONSÉQUENCE !

L’oeil de Caien

Laisser une réponse