Rohani, Poutine, Xi Jinping… Quelques dirigeants qui tiennent la route

0

Rohani, Poutine, Xi Jinping… Quelques dirigeants qui tiennent la routeDroite ou Gauche, c’est devenu un choix de luxe. Pour le moment, la seule vraie question à propos d’un dirigeant politique, c’est : « tient-il la route ou pas ? ». Bref…  Est-il compétent ? A-t-il la carrure ? Si on peut répondre « oui », on a déjà fait un immense progrès…

Droite ou Gauche, c’est devenu un choix de luxe. Pour le moment, la seule vraie question à propos d’un dirigeant politique, c’est : « tient-il la route ou pas ? ». Bref…  Est-il compétent ? A-t-il la carrure ? Si on peut répondre « oui », on a déjà fait un immense progrès. De ce point de vue, les derniers temps nous ont apporté de bonnes nouvelles.

La palme revient à Angie. Troisième élection d’affilée, un score en nette hausse, une extrême droite laminée, un pouvoir fort né d’un scrutin incluant la proportionnelle… Nous ne pouvons que nous réjouir de cette magnifique victoire de la présidente de l’Europe. Les porteurs d’eau lui ont adressé des félicitations : Cameron sans Parlement et qui attend stoïquement sa défaite électorale, Rajoy empêtré dans les scandales et qui rêve de croissance, Hollande intégriste de la taxe et guerrier des champs de foire, l’Italie et ses premiers ministres en intérim… et les autres. Finalement, l’Europe a du bon. Cette petite basse-cour va continuer à piailler, mais l’Europe sera bien tenue par Angie. Un bail de quatre ans pour du travail sérieux, c’est parfait.

Parmi les dirigeants qui vont compter, on va trouver mon ami Hassan Rohani, le nouveau président de la République iranienne, élu ce mois de juin. Manifestement, Hassan a des idées, et on va vite s’en apercevoir à l’occasion de sa venue à New York, pour l’Assemblée générale des Nations Unies. Depuis trente ans, les Etats-Unis (Amérique du Nord) avaient engagé une vaste croisade pour isoler l’Iran, et l’abattre. Aujourd’hui, l’Iran est le seul Etat fort du Moyen Orient, et tout le monde – à commencer par les Etats-Unis en pleine débâcle – va lui confier de tenir une région devenue une poudrière du fait de la déstabilisation des Etats par les malades que sont Bush et Obama. Parlant de la Syrie depuis Téhéran Rohani est limpide : « Ne cherchez pas une nouvelle guerre dans la région car vous allez le regretter. On ne peut pas éteindre la guerre par la guerre. Il faut l’éteindre par la politique et le dialogue ». Toi, t’es mon pote.

Poutine est aussi aux manettes pour un moment, et avec lui, ce sera le retour de la grande zone d’influence russe, avec un respect de la loi qui ressemblera beaucoup au respect de l’ordre. La Russie, grand exportateur de gaz et de pétrole, est riche, veut le devenir plus encore et en a les moyens. Mais l’influence de la Russie, c’est aussi une culture née de l’histoire, qui nous ressemble beaucoup. Nous devons faire l’effort de penser qu’une page se tourne, et que l’avenir de l’Europe passe par la grande zone de stabilité que sera la sphère russe. Nos amis russes, qui font partie du Conseil de l’Europe, et avec qui nous partageons la même culture du droit.

Xi Jinping est arrivé au pouvoir en mars 2013, et il est là pour dix ans, avec pour objectif de poursuivre le développement de la Chine (1,4 milliard d’habitants) et d’en faire la puissance économique n°1, en doublant les Etats-Unis (0,3 milliard d’habitants). En interne, c’est un défi devant une société chinoise qui bouge si vite, avec la nécessité d’inventer un nouveau modèle chinois et de tenir le pays. A l’international, Pékin veut être l’incontesté leader sur la zone la plus riche du monde, l’Asie du Pacifique, au point de vue économique et militaire. Obama est d’autant plus pressé de se désengager du Moyen-Orient que désormais son concurrent direct avance ses positions. L’US Navy se renforce dans le Pacifique,… et les Etats-Unis cherchent à resserrer les liens avec leurs alliés. Mais ils sont devenus un anti-modèle, et les cow-boys perdront, retournant au pays, une main devant, une main derrière.

Gilles Devers, Avocat

Laisser une réponse