Rodrigue Kpogli : Faure Gnassingbé sait que l’opposition ne s’attaque pas aux centres névralgiques de son système

0

On s’attend à des « réformes » de la part du despotisme obscur soutenu de l’extérieur et disposant de tous appareils de pouvoir à l’intérieur ?

 

Lynx.info : Comment expliquez-vous que Faure Gnassingbé soit si sûr de lui-même en dépit de tous les bruits de marches et de protestation de l’opposition contre son pouvoir ?

Rodrigue Kpogli : Simplement parce qu’il sait que tout ceci n’est pas encore à la hauteur du pouvoir de nuisance enraciné solidement dans le pays depuis 50 ans. Gnassingbé 2 ne voit pas encore poindre à l’horizon un soulèvement populaire qui va directement s’attaquer aux centres névralgiques de son système. A sa place, il y a de quoi à être sûr de soi. Que lui oppose-t-on ? La récitation de « réformes institutionnelles et constitutionnelles », « réformes institutionnelles et constitutionnelles » ? Cette histoire de réformes frise un aveu d’impuissance. On s’attend à des « réformes » de la part du despotisme obscur soutenu de l’extérieur et disposant de tous appareils de pouvoir à l’intérieur ? Eh bien, on attendra encore longtemps. Mais, peut-être, Gnassingbé 2 sera-t-il surpris un de ces quatre matins. Parce que, même s’il n’y a pas de générations spontanées, les peuples sont capables de surprendre les lois de l’histoire.

Lynx.info

Laisser une réponse