Quelle alternative crédible se sortie de crise au Togo?

0

Le Bureau Politique de OBUTS réuni en session extraordinaire ce jour, après examen des derniers développements de l’actualité sociopolitique dans le pays, et conformément à son attachement résolu à l’éthique au cœur de l’action politique, porte à la connaissance de l’opinion nationale et de la diaspora qu’il a rencontré le 19 septembre 2011 au siège de l’ALLIANCE, une délégation du parti conduite par son Président, Dahuku PERE. Il a été principalement question de la mise en place d’une plateforme commune de l’opposition pour éviter un nouveau marché de dupes au dialogue inclusif en cours de préparation. La même démarche se poursuivra avec les autres formations politiques.

S’agissant du dialogue politique inclusif dans le cadre du CPDC rénové, le Bureau Politique a pris acte de ce que le Pouvoir RPT/AGO a clarifié la nomination unilatérale es qualité du Président National du parti, qui participera aux travaux accompagnés des membres de OBUTS. Toutefois OBUTS déplore la manière cavalière et la perversion avec laquelle Faure GNASSINGBE et la Nomenklatura procèdent pour asseoir le cadre de ce dialogue.
OBUTS insiste sur l’impérieuse nécessité d’un dialogue franc et sincère, et demande que soient associés aux travaux des représentants crédibles de la société civile et de la diaspora pour une véritable sortie de crise heureuse et pacifique.

Il s’avère indispensable que soient clairement et consensuellement  décidés :
 la composition du CPDC rénové
 la durée brève des travaux du CPDC rénové
 le règlement intérieur du CPDC rénové en mettant un accent particulier sur les mécanismes décisionnels : le consensus doit présider la prise des décisions qui doivent être exécutoires dans un délai de 07 jours par voie règlementaire ou parlementaire.
 la constitution de commissions techniques aidées d’experts indépendants pour l’efficacité des reformes à mener.
 l’examen, l’adoption et l’application intégrale des reformes prévues dans l’Accord Politique Global (APG)
  la limitation du mandat présidentiel avec effet immédiat
 la proclamation solennelle par les Forces Armées Togolaises, de respecter leur neutralité et d’éviter toute immixtion  dans la vie politique nationale, et dans les processus électoraux.
OBUTS exige que soient prises sans délai des mesures urgentes pour soulager la désespérance sociale, notamment la réduction des prix du carburant, de l’électricité, des télécommunications, et des autres produits de première nécessité.

OBUTS récuse la désignation de la CNDH par Faure GNASSINGBE pour faire la lumière sur les actes de torture et de violation massive des droits de l’homme à l’ANR. Elle entend saisir le Secrétaire Général des Nations Unies pour qu’une commission d’enquête internationale indépendante soit nommée afin d’établir la vérité sur ce qui se passe à l’ANR qui administrativement relève de la Présidence de la République.

OBUTS condamne fermement la poursuite de la mal gouvernance avec la privatisation des entreprises publiques notamment la Loterie Nationale Togolaise (LONATO) qui doit manifester plus fortement un engagement de solidarité face à la grande désespérance sociale, et aider ceux qui n’ont pas les moyens à réaliser leur rêve et à le faire partager.
OBUTS dénonce une fois de plus la duperie politique de Faure GNASSINGBE qui n’a rien fait pour aider les parents à mieux préparer la rentrée scolaire 2011-2012 pourtant différée avec ce fallacieux prétexte au 03 octobre prochain.
OBUTS invite toutes les filles et tous les fils du Togo tout entier à redoubler de vigilance, et rester mobilisés et solidaires pour faire échec aux manœuvres de pérennisation du pouvoir de Faure GNASSINGBE.

ENSEMBLE UNIS ET SOLIDAIRES, NOUS VAINCRONS !
Le Président National,
Agbéyomé KODJO

Laisser une réponse