Quand le ministre Nissao Gnofame se moque des Togolais!

0

Le ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative de Faure ne cesse de rebattre les oreilles des Togolais sur sa volonté de mettre en application les instructions de son mentor. Depuis deux ans que les réformes sont annoncées dans l’administration publique, personne ne voit rien venir sauf des discours et mots d’intentions qui n’apportent rien de concret.

Ninsao Gnofam de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative sait-il par exemple qu’à Radio Lomé, c’est un administrateur culturel sorti du Centre Régional d’Action Culturelle (CRAC) qui est chef personnel ? Aussi est-il au courant que la plupart des affectations au sein de cette administration publique n’obéit à aucune règle basée ni sur la compétence ni sur la qualification ?

En tout cas, s’il ne le sait ou feint de ne pas le savoir, nous allons le lui dire et en même temps lui rafraîchir un peu la mémoire. Beaucoup dans la Fonction Publique togolaise ne sont pas à leur place et ça fait mal. Au moment où des compétences sûres et certaines rongent leurs ongles dans des services où ils ne devraient se retrouver tout simplement parce qu’ils ne sont connus d’aucun militantisme en faveur du parti au pouvoir, il y en a qui, forts de leurs parrains hauts placés jouissent de tout et n’apportent pas grand-chose au développement du pays.

Des femmes, fils, copines, cousins, nièces et intimes de ministres, d’officiers généraux, de colonels et baronnets du régime occupent des emplois où ils se rendent très irrégulièrement. Quel gaspillage de fonds publics pour aucun rendement. Les Togolais connaissent bien ces « Togolais entièrement à part » à qui personne n’ose demander des comptes. Ils viennent au service comme leur semble et aux fins de mois ils sont les premiers à percevoir leur salaire. Sans oublier les comportements d’une autre époque de tous ceux se disant militants du RPT qui affichent leur arrogance et leur suffisance aux lieux de service parce qu’ils sont assurés d’une bonne carrière sans effort au moment où les autres sont obligés de remuer ciel et terre pour espérer se faire une petite place au soleil.

Une Fonction Publique à l’image d’un parti qui a ses méthodes propres de récompenser ses militants, les Togolais n’en veulent plus. Les réformes du ministre Ninsao Gnofam devraient commencer au RPT. C’est ce parti qui a appris aux Togolais que les meilleurs peuvent être écartés au profit des médiocres, que seul le mensonge peut permettre à l’homme de se frayer une bonne voie dans la société, que rien n’est plus important que de chanter à longueur de journée les louanges du roi et du prince…

Ninsao Gnofam a déclaré au cours d’une de ses interviews ceci : « Nous allons rendre notre administration plus performante ». Les connaisseurs de  l’administration dont il parle ont souri et n’ont pas hésité à se demander si le ministre sait de quoi il est question. « Le ministre est déconnecté des réalités de ce pays. La Fonction Publique au Togo, c’est pour une catégorie de personnes qui en font ce qu’elles veulent. Souvent, il n’est pas rare de voir par exemple, les voitures immatriculées RTG devant des salons de coiffure attendant des heures durant la  maîtresse d’un haut responsable de l’administration  ou devant des églises pour ramener enfants et madame à la maison.

Aussi, avec des recrutements qui se font sur des bases purement ethniques et régionalistes, comment peut-on parvenir à la performance dont fait cas le ministre ?», a relevé un observateur.

Les Togolais sont en tout cas sceptiques et craignent que Ninsao Gnofam fasse des réformes à la sauce de la maison RPT. Déjà, les couleurs ont été annoncées lors d’un séminaire dit d’imprégnation des cadres de l’administration publique. Personne à ce jour ne sait sur quel critère ceux-ci ont été choisis pour participer à cette formation.

Ahmed  Bamba  Lynx.info

Laisser une réponse