Quand Faure visite le « guru » maçon Denis Sassou N’Guesso !

0

Petit franc-maçon deviendra grand « guru » pourvu que Dieu lui prête vie. Depuis dimanche,  Faure Gnassingbé est arrivé à l’aéroport d’Ollombo (400 km au nord de Brazzaville)  et accueilli sur le tarmac par son homologue Denis Sassou Nguesso. Sauf que, le M’botchi [ethnie de Sassou N’guesso, ndlr]est bien arrivé après avoir pris soin de se dépigmenter comme toujours le visage. Au Congo ça  fait joli-joli. Chose bien curieuse, le dénominateur commun des deux «  Frères maçons » est les morts, donc le sang de leurs sujets. Quand Faure faisait gicler du sang de quatre cent de ses concitoyens en 2005, auparavant, Denis Sassou N’guesso avait laissé « son » général Jean François Ndengue abattre sa foudre sur  500 Congolais au Beach en 1999. Bien que la diaspora congolaise ait réussi avec l’aide d’un juge à mettre la main sur ce dernier à Paris, Jacques Chirac alors président de la république le sortira par les fenêtres de la police pour qu’il prenne le premier avion pour Brazzaville. Sans qu’il ait été assigné à contrôle judiciaire. Tout un symbole ! Le reste est connu. Le général n’a plus jamais mis pied en Europe.  Tout ce festival de morts et de corps calcinés  au Congo comme au Togo devant une Cpi qui n’a pas toujours levé le doigt, le moindre doigt.

 

Et donc chers Togolais, votre président est dans l’Oyo, l’équivalent de Pya pour Faure Gnassingbé. Que cherche t-il là-bas ? Quelle valeur ajoutée ces visites « nocturnes » pour le Togo ? Tout ce qu’on sait est qu’il y aura de la fête et du champagne à flot. L’enfant de Sabine aime à côté de la bonne chaire les nuits festives et la bombance. Flanqué de la jeune garde, il ne faut surtout pas avaler les inepties que le site de propagande www-republicoftogo.com veut faire passer sur les activités de leur champion.

Finalement, le despote Denis Sassou N’guesso serait-il devenu le messie pour bon nombre de chefs d’Etat africains ? Tout semble aller dans ce sens. Bien que premier producteur de café-cacao et enfant chéri du Fmi comme de la Banque Mondiale, Alassane Ouattara n’a pas eu honte d’aller tendre la main chez le Congolais. Selon le confrère Jeune Afrique, la moisson était bonne.100 milliards de Francs Cfa quittent des soutes de  l’avion du boucher  pour Abidjan devant des Ivoiriens hébétés qui ne comprennent plus comment leur pays est géré.

Faure Gnassingbé serait-il allé aussi au nom du Togo demander sa part depuis que tous ont laissé leur « ami » Nicolas Sarkozy liquider sans lever le doigt leur frère et grand argentier Mouammar Kadhafi ? Est-il allé au banquet annuel des Frères maçons, où Brazzaville est devenue la capitale ? Rien n’est connu encore par votre journal préféré dans ce brouillard.

Par contre, une visite d’Etat doit être connue par les sujets qui sont les contribuables. Ici, même le nombre de jours que Faure doit passer au Congo n’est pas connu par les Togolais. Prost !

Camus Ali Lynx.info

 

 

Laisser une réponse