Pour le Togo, pays dont le nom signifie l’autre rive [Par Ekoué Satchivi ]

0

Qu’est ce que la génération actuelle fait au juste du Denyigba à elle laissé en héritage par la précédente ?

Régime en selle, forces d’opposition, ceux qui ont une parcelle de décision et de position et parlent au nom du peuple; que tous mettent un peu d’eau dans leur vin afin d’aider le corridor blotti entre le Ghana , le Bénin, le Burkina avec une façade sur l’Océan Atlantique, à sortir de l’ornière. 

La jeunesse dit -on est le bois sain de la forêt humaine ! Et pourtant, une constat; d’anciens collégiens ou lycéens aujourd’hui quadra ou quinqua, faute de perspective, mais devenus chefs de famille, dorment encore sur leurs lits d’ado dans la maison de leurs parents. Bien difficilement qu’ils arrivent à faire nourrir leurs familles. Il ne s’agit pas d’abandon. De moyens, ils n’en possèdent pas….

Certains sont morts de chagrin, d’autres qui tiennent, ont vieilli avant l’âge. Beaucoup, ont trimé pour avoir une formation, mais sont devenus de conducteurs d’Oléyia. Bien de nos soeurs , malgré elles, et ne sachant plus quoi faire, pour les désespérées, s’adonnent à la débauche, pour que le fond de la casserole puisse crépiter.

Pendant ce temps, une camarilla, une « petite chambre », mène à Lomé, la seule des villes togolaises qui en mérite cette désignation, une vie digne de Las Vegas, New York, Tokyo ou de Monaco…….
Tout bouge autour du Togo, qui hélàs se complaît dans une démocratie « Mapouka » 

Par Ekoué Satchivi 

{fcomment}

Laisser une réponse