Les dessous du limogeage de celui qui se croyait intouchable [ Par Sam Djobo ]

0

Beaucoup de togolais qui ont appris la nouvelle se demandent s’il s’agit d’un rêve, d’une fiction ou de la réalité ?

En effet, par décret pris ce jour par le Président de la République, le tout-puissant, le puissantissime, sa majesté, son altesse, sa suffisance etc… Adji Otéth Ayassor, jusqu’alors Ministre de l’Economie et des Finances vient d’être débarqué du gouvernement et remplacé par Sani Yaya jusque-là Ministre du Budget. Si ce départ apparait comme une surprise au regard de la proximité de cet individu qui aurait près d’une décennie, régenté les finances togolaises, il (ce départ) se présente pour des observateurs avertis de la scène politique togolaise comme la fin de parcours d’un mafieux, un véritable loup vêtu de peau d’agneau et qui pendant longtemps a résidé dans la bergerie et en a fait plusieurs dégâts.

Si le retard accusé par l’entreprise CECO BTP et les allégations de dessous de table de 10 milliards empochés par celui qu’il convient d’appeler l’ancien Ministre de l’économie et son collègue des infrastructures peut être l’une des raisons fondamentales, les sources bien informées parlent des mauvaises performances de l’Office Togolais des Recettes qui pourtant était annoncé comme un moyen efficace pour faire rentrer plus de recettes dans les caisses de l’Etat. Le Chef de l’Etat se trouve aujourd’hui enfariné et trainé dans la boue par Ayassor qui, pour assouvir ses besoins personnels et immédiats a mis sous éteignoir les Impôts et la Douane qui pourtant, faisaient de façon séparée ce que l’OTR n’a pu réaliser jusqu’à ce jour.

Outre cela, le conflit foncier entre les Nawouda de Baga et les Lamba de Défalé qui a été entretenu et savamment soutenu par Ayassor selon certains et dont les conséquences ont été le difficile vivre- ensemble entre les deux communautés, ne serait pas du goût du Numéro 1 togolais.
A tout cela vient s’ajouter l’insolence et l’arrogance de ce Monsieur qui se comporte au Togo et surtout dans son village comme en territoire conquis.

Aujourd’hui, la décision du Chef de l’Etat de le virer est une preuve suffisante que Faure est le seul Maître à bord mais aussi et surtout que les dieux de Défalé sur qui Ayassor compterait pour se faire l’intouchable l’ont finalement lâché. 

Rappelons que c’est depuis 2008 qu’Ayassor est rentré au gouvernement. Avant sa sortie par la petite porte il est le doyen de tous les Ministres des gouvernements qui se sont succédés depuis l’arrivée de Faure au pouvoir. 

Sani Yaya qui vient prendre sa place est le Ministre du Budget et précédemment Directeur Général de la BTCI.

Sam Djobo

L’Eveil de la Nation

{fcomment}
 

Laisser une réponse