Ouattara et Faure: Bataille en chiffre de morts

0

 

Les Fantômes de Faure Essozimna en 2005

Un regard sur la photo en dit long sur deux sanguinaires des temps modernes. Deux économistes, deux pays, deux itinéraires, un destin. L’un fils d’un dictateur et née avec une cuillère d’or dans la bouche, l’autre née dans une modeste famille à Dimbokro et qui finit par se greffer sur le réseau juif ou s’est le réseau juif qui a compris qu’on pouvait mieux travailler avec un « génocidaire » en col blanc, tout dépend du bout de la lorgnette où on se trouve. Tout ce qu’on sait, et que personne ne peut remettre en cause est que réseau juif est le plus puissant au monde. On raconte aussi que Kofi Annan, ex complice du génocide rwandais aurait lancé à un de ses amis : « qu’on ne marie pas une femme loin des juifs quand on veut se hisser tout haut et parler au nom de  l’Afrique ». Passons.

Les victimes du Boucher Ouattara Alassane en avril 2001

L’histoire de Faure Essozimna Gnassingbé et d’Alassane Dramane Ouattara pouvait se jouer dans un décor hollywoodien et faire des guichets fermés. Autant, les deux économistes se parent de titres ronflants d’économistes, autant, ils sont les deux derniers « Samouraïs »  qui ont le plus fait gicler du sang jamais enregistré dans l’histoire de l’Afrique contemporaine. Pour le pouvoir, le « jeune » comme les satrapes africains l’appellent avait en 2005 fait sortir ses « gros bras » proches des chasseurs Dozos d’Alassane Ouattara, ces chasseurs que l’ex – Secrétaire d’Etat à l’intégration sous François Mitterrand, Kofi Yamgnane a fini par prendre en admiration. Le Togolo-breton est fasciné par les méthodes guerrières des cancres. « Les Dioulas sont de vrais guerriers » louvoie-t-il. Résultat, l’ONU vient compter 500 morts et les commissions des droits de l’Homme comptent 1000 morts avec des maisons rasées et les Togolais prier de prendre des baluchons pour les pays limitrophes. Alassane qui a fini par épouser la méthode à la « Faure Gnassingbe » a d’abord prié les forces de l’ONU comme de  la CEDEAO de venir comme dans un raid d’Antebée sortir Laurent Gbagbo du palais. Patatras ! La mayonnaise ne prend pas.  Il finit par changer sa stratégie de guerre. Cette fois-ci, il tance Nicolas Sarkozy de raser les patriotes. Le Lynx recoupe le dernier coup de fil entre les deux amis. « Les deux hélicoptères de combat de l’ONUCI ne pourront rien face à la détermination des FDS » lance-t-il à Sarkozy. Du haut de ces 1 m 50, Nicolas Sarkozy qui a des réflexes proches aux nazis rassemble rapidement son Etat-major. La Côte d’Ivoire est brûlée par des bombardements sous le regard hilare des chefs d’Etat de l’Afrique paniqués et menacés de ne rien dire qui « fâche » la France. Le lendemain des bombardements, l’hôpital militaire d’Abidjan compte 2703. Deux jours après, l’organisme allemand CARITAS compte du côté de Duekoue 900 morts. Les Dozos et les Forces Nouvelles de Guillaume Soro écrasent et rasent sur le chemin menant vers Abidjan au moins 10.000 Ivoiriens. Venance Konan qui a d’abord servi sa patrie comme patron de l’Ivoirité ensuite patron des vas-en-guerre parle chez le confrère Slate Afrique de « chevauchée fantastique ». Douze jours après, il est nommé sans même que Alassane Ouattara ait prêté serment, Directeur du quotidien national Fraternité Matin. Le rêve tant attendue du journaliste venait d’être accomplie ! Seul, hic l’ONU de Ban-Ki -Moon compte toujours 1000 morts. Dans une interview avec le confrère La croix, le Boucher lui-même reconnait avoir tué « seulement » 3000 ivoiriens.  Dans cette bataille de chiffres, l’économiste proche des réseaux mafieux et des juifs , Alassane Dramane Ouattara  a fini par gagner le fils au défunt  ogre Togolais,  Faure Gnassingbé. Gbagbo disait en 2000 qu’il était venu au pouvoir avec 22 morts dans des conditions épouvantables. Alassane Ouattara vient de nous rassurer qu’il a tué « seulement 3000 Ivoiriens » et n’en est pas offusqué. On  croyait être rentré dans la civilisation en Afrique. Tous les signaux montrent bien que nous sommes toujours au stade de la guillotine, de la barbarie.

Et Alassane comme Faure Gnassingbé le savent, ils sont bel et bien au pouvoir pour servir des forces obscures…malheureusement avec la complicité tacite de plusieurs africains.

Bamba Ahmed  Lynx.info

Laisser une réponse