Odile Biyidi : C’est la France qui vend du matériel pour réprimer les émeutes au Togo

0

La présidente de Survie monte aux créneaux. Quand le Lynx a voulu une interview pour parler des élections au Togo, la réponse a été spontanée. Dans cette interview, c’est toute l’hypocrisie de l’UE, de la France, de Sarkozy et du parti socialiste(PS) qui est dénoncée. Un condensé des raisons pour lesquelles le FRAC refuse de baisser les bras. Lecture!

Lynx.info: L’UE vient de se faire flouer pour l’organisation des élections par le pouvoir de Faure selon les analystes. Comment expliquez-que vous cette erreur de toute une institution ?

Odile Biyidi : Je ne pense pas que c’était une erreur. Je pense que ces observateurs étaient là pour cautionner le pouvoir togolais. La délégation européenne était dirigée par un Français et comprenait plusieurs membres français, plus à l’aise dans un pays francophone, donc l’influence de la France était prédominante.

Lynx.info : Pas tendre avec le pouvoir dans son premier rapport, l’UE semble avoir lâché du lest. Comment vous l’expliquez ?

Il y a eu des réserves, assez modérées, pour ne pas avoir l’air trop complices, mais aucune conséquence concrètes de ces réserves. Finalement les résultats ont été entérinés. C’est en ce moment la pratique courante. Ce n’est pas parfait mais cela s’est déroulé dans le calme donc c’est acceptable.

Lynx.info : Le parti socialiste français (PS) dans un communiqué veut des explications sur les fonds de l’UE au Togo. Faut-il prendre au sérieux les partis de gauche et de droite en France quand il s’agit de l’Afrique ?

Le PS français pourrait demander d’abord des comptes à propos du financement par la France de l’entraînement et de l’armement des forces de l’ordre chargées de surveiller le scrutin et qui se sont signalées dans les exactions contre l’opposition. Il n’y a pas de véritable opposition sur la politique africaine. Le PS, quand il a été au pouvoir, a encouragé les mêmes dictateurs.

Lynx.info : Et le soutien tardif de Sarkozy au pouvoir de Lomé comment vous l’interprétez ?

Il ne fallait pas un soutien trop voyant. Le président Sarkozy a attendu que la situation soit nettement à l’avantage de Faure Gnassingbé pour reconnaître officiellement son élection. D’ailleurs il a surtout félicité la population pour le calme dans lequel s’est déroulée l’élection.

Lynx .info : Il semblerait que la franceafrique opère sous d’autres formes avec Sarkozy ?

Les formes, comme le fond, ont peu changé. Il y a des émissaires officieux, aucune rupture avec le soutien aux dictateurs. Au contraire. On leur vend du matériel pour réprimer les émeutes.

Lynx.info : Si on vous demandait de faire un résumé succinct de 50  ans  d’indépendance dans les pays du pré carré-français…

Les Africains se demandent ce qu’on peut bien célébrer puisque tout leur manque. Ils n’ont, dans leur immense majorité, ni emploi pour subsister ni liberté politique, alors qu’ils voient leurs pays exploités par des oligarchies corrompues complices des multinationales qui s’enrichissent sur leurs ressources. Ils ont conscience que l’oppression n’a pas cessé pour eux, qu’il n’y a pas eu de rupture avec l’ordre colonial, au contraire que l’exploitation est mieux organisée et que le changement qui rendrait l’Afrique indépendante n’a pas eu lieu.

Merci

C’est moi qui vous remercie

Interview réalisée par Camus Ali Lynx.info

 

Laisser une réponse