Nicolas Lawson : Il demande aux représentants de l’UE et du PNUD de boycotter le dialogue de Faure

0

Madame et Monsieur les Représentants,

Notre parti a reçu une lettre de Mr Kwesi Seléagodji AHOOMEY-ZUNU nous invitant à des concertations et des discussions. Il est indiqué dans cette lettre que la Délégation de l’Union Européenne et le PNUD sont invités en qualité de témoins car ils accompagnent activement notre pays dans la conduite des réformes relatives à la gouvernance et aux processus électoraux.

Nous vous avons rencontrés dans le cadre du CPDC rénové, créé par décret pris en conseil des ministres, pour vous exposer les réformes constitutionnelles, institutionnelles et des questions électorales que nous avions soumises au Premier Ministre Gilbert HOUNGBO. Le Chef de l’Etat a intentionnellement fait fi de nos travaux. Il a alors créé un second cadre informel entre le gouvernement, le RPT, le CAR et l’ANC demeuré délibérément infécond. Il apparaît ainsi dans les actes du Chef de l’Etat la marque de la fausseté d’esprit ou d’une habileté détestable de la conscience cherchant toujours à duper. Vos institutions ne doivent en aucun cas et pour aucune raison servir de couverture à un régime infâme né d’un attentat monstrueux et qui se pérennise par les fraudes électorales, les violences de toutes sortes et la fourberie.

Le nouveau Premier ministre a été investi à l’Assemblée nationale par 66 députés sur 81, soit plus que la majorité qualifiée de 65 députés (4/5) pour adopter les réformes constitutionnelles et institutionnelles proposées par le CPDC et le CPDC rénové. Le piège vulgaire et malicieux d’un nouveau dialogue avec l’opposition est un nouvel essai de roublardise d’un régime singulièrement suranné, machiavélique et funeste. Notre parti affirme qu’il est impératif de former un nouveau gouvernement dirigé par un opposant avant l’organisation des élections législatives et locales. Car un gouvernement, qui coupe les communications téléphoniques pendant des heures pour arrêter un ancien ministre pour une affaire d’escroquerie, qui transforme la gendarmerie nationale en tribunal et survit dans le déguisement, la forfaiture, l’imposture, etc, n’est ni fiable, ni estimable ni républicain. Nous vous demandons expressément de ne pas participer aux manigances d’un tel gouvernement.

Veuillez trouver ici, Madame et Monsieur les Représentants, l’assurance de notre considération distinguée.

Nicolas LAWSON

 

Laisser une réponse