New- York, New York me voici !

0

Il faut envoyer Faure faire une formation comme pilote et le Togo se porterait mieux. Au ciel, le prince aurait l’élixir jamais eu il paraît. Sourd à tous les cris sur ses voyages inutiles voire nuls et qui n’apportent rien comme valeur ajoutée à son pays, le prince serait entrain de cirer ses chaussures noires comme il les aime pour le 20 juin prochain pour sa ville préférée : New-York. Il aime tellement la ville qu’on a envie de le dédier un morceau ou mieux demander à Elvis Presley de se remuer dans sa tombe pour un « single » à l’honneur du prince : New-York, New-York me voici !
Seuls les imbéciles ne changent pas disait la star de reggae ivoirienne Alpha Blondy. Et quel intérêt le président du Togo  aurait  t-il de changer? Lui que personne n’a élu et réélu dans son pays. A partir de ce moment, il n’a aussi aucun compte à rendre aux togolais.

Ces exemples qui font mal au dos

Les voyages de Faure sont évalués en milliards de Francs CFA. Au même moment que l’école ouvre ses portes, sa ministre des Enseignements Primaires, Secondaires et de l’alphabétisation  Bernadette Essossimna Léguezim  doit aller quémander l’aide de l’Unicef pour des dons matériels afin que près de 2millions 450.000 d’enfants innocents dont l’avenir est bouché par un président taré et sourd puissent aller à l’école. Pour une rentrée scolaire dans un pays indépendant depuis 50 ans, il faut la présence des organisations caritatives, des Nations Unies et des bonnes volontés. Au Togo, un mur, une brique et tout l’exécutif  tend les mains tels des mendiants de nos rues pour de l’aide. On a vu l’ambassadeur allemand au Togo Alexander Beckmann, venir distribuer des ballons et des maillots et le faire médiatiser comme si cinq refugiés togolais décidés n’auraient pu le faire. Et comme, il faut des nuls pour des objets nuls, le même ambassadeur reviendra remettre à la cavalerie de la gendarmerie togolaise et en grande pompe, des selles, chabraques, sangles, étriers, etc comme don. Une seconde humiliation, si ce n’est une seconde gifle ! En Allemagne, l’effectif de la cavalerie est réduit de moitié. Raison donnée : les chevaux coûtent trop chers à l’Etat. Et comme ils savent le faire, pour la construction d’un flambeau comme l’Assemblée Nationale, il faut l’aide chinoise. Et comment une telle auguste Assemblée peut être débarrassée des scories de l’injustice  et de sa dépendance dans la prise de ses décisions, de ses lois quant  il y a un pays qui a aidé à son financement. Que reste-il  en termes de  Fierté et de la Dignité aux Togolais ? Peut-on s’imaginer les Chinois entrains de reconstruire le palais Bourbon avec leur propre financement, le haut lieu des Lois de la République française ? Non !  il faut arrêter Faure, cet enfant gâté qui est né avec une cuillère d’or dans la bouche et qui ne sait pas ce que veut dire Patriotisme. Les Ivoiriens construisent leur Assemblée Nationale  avec leur propre financement. Et comme Laurent Gbagbo le signifiait :  »  Nous acceptons les aides. Mais pas les aides qui nous enlèveraient notre fierté » Les autorités togolaises, eux, sont devenues des râteliers. Même avec l’argent d’un dealer de drogue, ils construiraient volontiers les palais de  justice et formeraient les juges pour dire le Droit.

Seule vrai consolation actuelle du Togo, le confrère la Dépêche qui est leur porte-parole  reconnaît le désastre patent de Faure. Sous la plume de Kao Victoire, on peut lire : « Le pays n’est pas loin d’une crise sociale. La faute au manque de courage dans les réformes économiques où Faure a été hésitant. L’erreur de départ, c’est de s’être entouré d’amis d’enfance et de classe. En effet, Faure a été méfiant en voulant s’écarter de la politique de son père et du RPT. Il a préféré s’entourer de ses amis, ceux-là qu’il connaît bien. » Il ne restait plus que ces phrases pour que les plus récalcitrants au changement et les nostalgiques du parti Etat, parti unique se réveillent de leur sommeil.

Camus Ali Lynx.info

 

Laisser une réponse