Mali : 5 militaires togolais tués à Mopti, plus de 90 morts depuis le début de l’intervention

0

Cinq Casques bleus togolais ont été tués dimanche dans une embuscade sur l’axe Tenenkou-Sévaré, dans la région de Mopti (Centre du Mali), a annoncé la Mission de l’ONU dans le Pays (MINUSMA), dans un communiqué.

“Selon les informations préliminaires, cinq Casques bleus ont été tués. Un autre a été grièvement blessé et son évacuation médicale est en cours”, indique le communiqué.

Cette attaque qui survient alors qu’est célébrée aujourd’hui la journée internationale des Casques bleus, s’est produite vers 11h (GMT et locales).

Une mine a explosé au passage du convoi des soldats, avant que ces derniers ne soient attaqués.

C’est la première fois, depuis son déploiement en juillet 2013, que des Casques bleus de la MINUSMA sont tués dans le Centre du Mali.

Le 12 mai, six Casques bleus tchadiens avaient péri (un a succombé à ses blessures quelques jours plus tard), dans des circonstances similaires dans le nord-est du pays. L’attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste Ansar Dine.

La MINUSMA dont le mandat court jusqu’au 30 juin 2016, est présente au Mali à la suite de la rébellion déclenchée en janvier 2012 par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, mouvement Touareg) qui avait décrété la partition de fait du Nord du pays, et de l’invasion de cette zone par des groupes jihadistes, liés pour certains à Al-Qaïda.

L’ONU a indiqué que la MINUSMA est son opération de maintien de la paix la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie dans les années 1990.

La Mission a actuellement perdu plus de 90 soldats (et civils), dont plus de 70 sont des Africains.

Et le contingent tchadien est celui qui paye le plus lourd tribut avec pas moins de 33 morts.

Roland Klohi

{fcomment}

Laisser une réponse