Macky Sall : Il fait bloquer les comptes des dignitaires de Wade

0

 

Trois puissants responsables du Pds d’Abdoulaye Wade pris en flagrant délit d’achat d’immeubles. Les nouvelles autorités comptent bien aller jusqu’au bout de la logique de mettre la main sur les pilleurs de la République. Mis au parfum d’une pratique consistant à acheter des immeubles à Dakar et ailleurs, par d’anciens ministres et directeurs généraux, l’Etat a tout bonnement bloqué plusieurs compte, le temps de faire la lumière sur leur gestion. En tout cas, plusieurs d’entre eux n’ont pu avoir accès à leur compte.

Plusieurs dignitaires de l’ancien régime n’ont pu accéder à leur compte bancaire, depuis deux jours. Les raisons, certains ont été bloqués par décision de justice, dans le cadre de l’enquête sur l’enrichissement illicite dont plusieurs d’entre eux sont soupçonnés. Les principaux concernés sont d’anciens ministres sous l’ancien régime, mais aussi des directeurs généraux qui devraient être interpellés, à tout moment.

En effet, la machine judiciaire est bien enclenchée, afin de mettre la main sur les «pilleurs» de la république. Notre source nous fait comprendre que c’est une dizaine de ministres et autres directeurs généraux qui sont dans le viseur des enquêteurs. Informé de la vague de blanchiment de capitaux qui se trouve être la panacée de ces anciens dignitaires qui procédent à l’achat d’immeubles dans Dakar et dans la Petite Côte, la justice aurait tout bonnement fait bloquer des comptes bancaires de plusieurs d’entre eux.

Plusieurs immeubles acquis, récemment, pourraient, donc, être saisis, afin que le propriétaire puisse justifier la provenance de l’argent ayant permis son achat. Parmi les ceux qui ont vu leurs comptes bloqués, il y a cinq ex-ministres, jadis, très puissants dans le gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye, outre trois Dg, dont une femme. Trois d’entre eux auraient été surpris en train d’acheter des immeubles à Dakar et à Saint-Louis.

«Qu’on le veuille ou non, il y a blanchiment de capitaux au Sénégal. J’ai reçu la gérante d’une agence immobilière qui m’a dit que les gens viennent acheter des immeubles à 200, 300 millions, payant en liquide », a révélé le président de la commission des lois à l’Assemblée nationale, dans un entretien accordé à nos confréres du « Quotidien » dans son édition du lundi dernier. Une déclaration de Me Babou qui n’a pas été méprisée par les nouvelles autorités qui auraient précipité, d’ailleurs, l’Etat à bloquer le compte de certains anciens dignitaires soupçonnés dans cette affaire.

Sambou BIAGUI

Laisser une réponse