Les USA perdent leur suprématie militaire face à la Chine

0

S’exprimant la semaine dernière devant les membres de l’Association de la flotte de surface, l’amiral Samuel Locklear, qui dirige le Commandement des forces armées des Etats-Unis du Pacifique, a noté que « la domination historique » des Etats-Unis est en train de se réduire.

Pour Locklear, la principale menace pour les Etats-Unis, c’est la croissance de la puissance militaire chinoise. Cette reconnaissance de la perte progressive de la suprématie militaire des Etats-Unis dans la région Asie-Pacifique, que l’administration américaine considère comme une priorité, est un signal important.

La suprématie technologique des Etats-Unis, qui reste pour l’instant incontestable, ne suffit plus pour dire que les forces militaires américaines sont plus fortes que les forces chinoises, plus nombreuses. L’amiral Locklear exhorte à chercher plus activement de nouvelles approches pour inverser les tendances négatives dans l’équilibre des forces dans la région, appelant à revenir à l’élaboration de plusieurs armes, notamment la nouvelle génération des missiles de croisière. La puissance militaire chinoise atteint un niveau tel qu’il est difficile d’assurer sa dissuasion par les forces d’un des groupes régionaux des troupes américaines. En outre, cette force peut être renforcée progressivement au cours du conflit.

Sur le fond de restrictions budgétaires sévères de l’armée américaine, et la réduction générale des moyens financiers, les Américains vont tôt ou tard faire face à une situation où la plupart de ses forces sera concentrée dans la zone du Pacifique, alors que pendant la Guerre Froide ces forces étaient concentrées dans la région de l’Atlantique Nord. L’augmentation des capacités des forces aériennes dans la région, tout comme celles de la flotte, et de l’infanterie semble inévitable aux Etats-Unis. Dans la situation économique actuelle, cette augmentation des capacités pourrait être réalisée uniquement grâce à la réduction considérable de la présence militaire américaine dans d’autres parties du monde.

Les États-Unis auront plus de difficultés à défendre leurs alliés et mener des interventions visant à renverser les régimes indésirables. Il faut noter que presque tous les alliés des Etats-Unis en Europe, capables de soutenir réellement les opérations militaires américaines dans d’autres parties du monde sont confrontés à des problèmes similaires.

Cela signifie que les Américains devront réviser le système des alliances qui existe actuellement et augmenter considérablement la coopération militaro-technique avec les partenaires politiques principaux. A partir d’un certain moment, la livraison d’armes modernes pourrait rester le seul outil à la disposition de l’administration des États-Unis pour influencer la situation internationale dans d’autres parties du monde.

Dans l’avenir, l’émergence des nouvelles technologies de pointe telles que les missiles de croisière hypersoniques capables de frapper les grands porte-avions, forcera les grandes puissances navales à revoir la composition de leurs flottes et considérer sous certains aspects l’ancienne et la nouvelle superpuissance navale (Etats-Unis et Chine), comme égales, exigeant une concentration plus importante des forces en Asie de l’Est.

 

Vassili Kachine

La voix de la russie

Laisser une réponse