À Abidjan, la rumeur sur la santé de Ouattara devient une clameur : Le boucher de nouveau dans l’avion pour la France.

0

Combien sa seule santé et les vas et vient avec sa cour en France coûtent aux contribuables ivoiriens ? Peut-être, le jour où il ne serait plus président de la communauté internationale, le peuple verra clair. Lui, c’est bien Alassane Ouattara. Le journaliste Domtche d’Africa Vox n’a pas manqué de le qualifier de « bourreau » dans une série de questions-réponses fleuve avec son filleul Guillaume Soro. A Lynx.info, nous sommes restés de marbre et son nom reste et restera : « Boucher des Lagunes » plus connu de « Boucher » depuis qu’il s’est assis sur des flaques de sang… et en toute impunité. C’est ce boucher qui malmène  depuis avril 2011 les Ivoiriens sur sa santé qui ne tient plus que sur un fil, un bout de fil. En Côte d’Ivoire, la constitution a été tellement toilettée que Guillaume Soro n’avait pas l’âge requis pour être président de l’Assemblée nationale. On a dû arranger les angles pour qu’il s’assied du haut de ses 1 mètre vingt sur le parlement ivoirien. Plus dur à comprendre, le boucher lui-même a refusé de déclarer ses biens comme l’exige la constitution ivoirienne. Dès lors qu’il ne reste rien, on se demande si c’est Fatou la « Patapouffe » de la CPI qui viendra arrêter les seigneurs de guerre d’Alassane Ouattara pour équilibrer une cour de justice qu’on dit serait prompte à ne juger que les nègres. Et pourtant, on croyait Ouattara invincible, téméraire, increvable… Les « Djaratuta » dozos avec leurs tonnes de talismans, la Franc- maçonnerie qu’on dit, il serait un « guru » et tous les marabouts dont l’homme serait friand  semblent être aussi dépassés par les événements.

L’homme Ouattara est bien malade et il faut l’écrire en lettre majuscule et le raconter aux petits enfants dont il a fait tort en décimant les parents à Nabily, à Douekou….

Alors qu’Abidjan bouillait toute la dernière semaine de janvier 2014 au son des investisseurs, lesquels auraient fait déposer le plus gros avion du monde sur le tarmac , l’homme n’était point visible pour fêter avec ses parrains de la finance mondiale l’événement. Ainsi donc, il faut sauver le soldat Ouattara de sa maladie qui fait perdre à la Côte Ivoire des millairds chaque année. Pour 2015, il serait réélu au premier tour selon Guillaume Soro qui dit s’y employer. A l’heure où nous mettons ces lignes pour lecture, c’est un homme qui lutte entre la vie et la mort qui devrait atterrir devant des médecins français qui s’attèleront à faire disparaître ce visage boursoufflé  du « Boucher » que les Ivoiriens regardent désemparés chaque soir au journal télévisé. Qui a dit que dame nature n’avait pas de plan pour chaque peuple ?

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse