Les risques d’un usage intensif du gel hydroalcoolique

0

Conseillé par l’OMS durant la crise sanitaire, l’usage du gel hydroalcoolique n’est pourtant pas sans danger.

Au Canada, plusieurs marques ont retiré leurs produits de la vente. Les spécialistes enjoignent de se fier aux marques reconnues et de privilégier un lavage à l’eau et au savon si possible, rapporte Radio-Canada.

Le ministère de la Santé canadien a fait rappeler cinquante marques de gels hydroalcooliques dont l’usage peut s’avérer nocif.

Ces produits contiennent en effet plusieurs types d’alcools qui ne sont « pas acceptables pour une utilisation dans les désinfectants pour les mains », selon les autorités.

Les deux principaux composants mis en cause sont le méthanol et l’acétate d’éthyle. Ces deux liquides peuvent provoquer des irritations cutanées, affirme à Radio-Canada Kelly Grindrod, de l’université de Waterloo. Le méthanol est aussi susceptible d’entraîner une irritation des yeux et des voies respiratoires supérieures lorsqu’il s’évapore.

La spécialiste précise que les risques sont encore plus prégnants chez le personnel soignant, qui utilise du gel hydroalcoolique « bien plus de 100 fois par jour ».

Les risques sont décuplés si ces substances sont ingérées. De fait, plusieurs cas d’intoxications au méthanol, après ingestion, ont déjà été enregistrés aux États-Unis par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Quatre décès de ce type ont été annoncés entre le 1er mai et le 30 juin.

Pour éviter d’utiliser des gels de mauvaise qualité voire nocifs, mieux vaut se tourner vers des marques reconnues, comme l’explique à Radio-Canada Colin Furness, épidémiologiste à l’université de Toronto.

En France par exemple, la mention de la norme EN14476 sur l’étiquette certifie que le gel tue les virus.

D’autant que la différence entre l’éthanol, principal ingrédient des gels, et le méthanol plus dangereux, n’est pas aisée à déceler à l’œil nu ou à l’odorat.

Le ministère de la Santé canadien affirme pour sa part que les gels hydroalcooliques ne doivent être utilisés que lorsqu’un lavage à l’eau et au savon n’est pas envisageable.

source : https://fr.news-front.info

Laisser une réponse