Les nègreries de « l’Ivoiritaire » Venance Konan

0

  J’ai encore en mémoire la cérémonie organisée par la Librairie de France Groupe (C.E.S, le 26 Mai 2009) dont l’objectif était de récompenser le meilleur auteur et son livre en terme de ve…nte. A l’occasion, trois auteurs avaient été récompensés. 1er Simone Ehivet Gbagbo (Paroles d’Honneur), 2ème, Venance Konan (Negreries) et 3ème Isaïe Biton Coulibaly (Et pourtant elle pleurait).

J’ai encore en image le sourire inconstant d’un Konan fier d’avoir remporté le second prix. Je le regardais, je souriais aussi. J’ai cru personnellement que ce monsieur était capable d’échapper à ses nègreries. Mais Hélas, mille fois hélas. Il n’a pas bien saisi la voix d’Alain Tahi, qui se jour, invita chacun à arrêter les nègreries en donnant des paroles d’honneur afin d’éviter que la Côte d’Ivoire pleure, comme le personnage principal de l’œuvre de Biton. Mais hélas. Venance Konan n’a rien compris. Comme un Kanga (esclave), il est resté attaché à ses nègreries.

Lorsque j’ai lu son édito d’hier, je me suis condamné d’avoir acheté son livre. A quoi sert de jaspiner quant on développe soi-même les tares reprochés aux autres. Konan est libre de militer au Pdci ou au Rdr. Mais il n’est pas libre de se servir d’un média d’Etat pour servir le Pdci ou le Rdr. Si ses pulsions Pdcistes ou Rdristes sont plus fortes que son bon sens, qu’il prenne le chemin du quotidien « Le Patriote » ou « Le Nouveau Réveil ». S’il ne peut pas alors qu’il la boucle parce qu’il nous sert la nausée et le dégoût.

Konan ose aussi dire que le Fpi s’est allié au Rdr, puis aux putschistes que Ouattara a imposé en 1999. Mais Konan, ce sont des alliances politiques.Et même le Pdci se servait à la table de Guehi Robert. Pourquoi, le Pdci qui sait très bien que son pouvoir a été renversé par les hommes de Ouattara, s’est-il allié à Ouattara et ses rebelles pour renverser Gbagbo et instaurer une dictature que Venance approuve ? D’ailleurs toi-même Konan, tu es un champion des alliances. Tes alliances tu les fais avec le mensonge. Le ridicule. L’argent de circonstance. Te souviens-tu de tes instants d’errements qui te conduisaient à maudire Dramane Ouattara que tu encense aujourd’hui ? Quelle inconstance !

ça aussi ça s’appelle Nègreries. Konan, quitte dans ça.

Je te salue tristement.

Gbagbo Ka Fissa

Laisser une réponse