Les casseurs du Goethe Institut Courent toujours…l’Allemagne va dérouler le tapis rouge á Faure

0

Faure sera bien en chair en os á partir du 16 juin en Allemagne pour une visite officielle après la première étape en Italie et la deuxième en Suisse.

Ceux qui ont toujours cru á l’esprit de démocratie et de rigueur allemand peuvent désenchanter.Les ex-colons  de ce petits pays d’Afrique de l’ouest ont compris qu’il vaut mieux le diable qu’on connait déjà (Faure) que l’ange (Gilchrist Olympio) qu’on ne connaît pas encore.

Quand Bolloré et Dupuydauby tournent les ports ouest africains á leur guise, l’Allemagne, premier pays exportateur d’Europe selon des sources recoupées ne veux plus laisser le corridor á la seule France.Le Togo est bien aussi une partie de notre histoire claironne t-on au Auswärtiges Amt (ministère des affaires étrangères) géré par le Dr Steimeier celui qu’on dit être la seule personne pouvant ramener le fauteuil de la chancellerie au SPD (parti socialiste).

Et la ruée des industriels allemands sur les côtes africaines font peu á peu le chemin .Au Nigeria,le géant européen  est bien présent . La chancelière Angela Merkel a aussitôt compris le message du monde des affaires avec les gestes qu’elle ne cessent de multiplier vers l’Afrique. Le président  Hörst Köhler (réélu en mai 2009 ) est devenue un habitué de l’Afrique .On l’a même vu á la coupe d’Afrique au Mali trôné au côté d’Alpha Omar Konaré avec son sourire légendaire. 

Le lourd tribut payé par l’institut Goethe pour l’accession de Faure…. 

Le dirigeant togolais qu’il soit de l’opposition comme de la majorité a cette exception qui le diffère des autres de la sous région .La souveraineté  est seulement évoquée quand le pouvoir commence par vascillé. En cassant l’Institut Goethe, le symbole d’un pays traumatisé par la défaite des deux guerres mondiales, Faure n’a pas pensé au 12784  de ces concitoyens selon les chiffres de l’organisme allemand  Caritas qui vivent en Allemagne .

En envoyant cassé cette maison du Savoir,Faure n’a pas pensé á la bibliothèque qui est visitée chaque jour par des étudiants de Lomé dépourvus de livres de lecture.Faure dans sa conquête de dénicher François Boko entre temps co-locataire de l’ambassade d’Allemagne n’a pas pensé á ces millions d’anonymes lecteurs qui ont pour unique bibliothèque de référence celle de l’Institut Goethe.

Et comme le Togo est un pays où le ridicule ne tue pas, et galvaudé par la reconnaissance française de son pouvoir Faure, peut maintenant passer á la vitesse supérieure de l’arrogance au micro des confrères de jeunes Afrique. « l’Allemagne , fait preuve á notre encontre d’une hostilité de longue date,dont la persistance aujourd’hui encore m’étonne ». 

Du côté des allemands on ne sait pas si c’est pour lui dire le 16 juin de démocratiser davantage son pays où de lui dire : « Si nous vous avions colonisés vous ne pouvez pas être aussi ingrat en laissant seulement  Les Bolloré et consorts pataugés sur vos côtés en eau profondes« .Dans ce monde où on qualifiait l’Allemagne d’un pays rigoureux et travailleur, la fin de l’ère Helmut Köhl aurait changée les données avec des histoires de pots de vin avec Elf .

Un député écologiste allemand au micro de lynx.info ironisait «  c’est un peu reçevoir le dirigeant syrien chez nous.Nous n’avons aucune lecture politique de ce qui ce passe au Togo »

Djima Matapari

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser une réponse