Le verdict qui peut hisser Jean-Pierre Fabre !

0

 

Tchoko-tchoko, ici tout va se dire dans sept jours c’est à dire le 7 octobre 2011. Les juges de la CEDEAO doivent se prononcer sur la radiation des députés pro-ANC donc pro Jean Pierre Fabre. A l’UFC, le sénile Gilchrist Olympio compte les jours et les minutes. Il est question de vie ou de mort complète pour son « UFC », sa propriété privée. Assis désormais sur une seule fesse, l’homme qui a cru bon de vendre sa lutte à coup de millions serait un vieillot qu’on dit fatigué et nostalgique du temps où son seul nom valait des vies entières.

 Du côte du RPT, on voit aussi le danger arriver. Et comme par hasard, la pègre a retrouvé ses réflexes d’antan. Il faut faire marcher d’autres petits loubards dans les rues de Lomé pour montrer comment le RPT qui est à la base de tout cet échec doit être renouvelé par un autre parti plus soft, rassembleur et conquérant. Il faut déculotter le parti qui a installé le fils de la nation par deux fois au pouvoir au nom de Rassemblement des Profiteurs du Togo. Dans la diaspora rien aussi ne semble donner espoir à la survie d’un parti qu’on peine à remettre debout. Un cacique du RPT a cru bon de lancer au Lynx que : « Les mensonges sont finis. Nous n’avons plus de nouveaux  messages à donner aux Togolais ». Dans le fond, tout RPtiste est sur la même onde que ce cacique qui a voulu rester dans l’anonymat pour raison de sécurité. Mais en 43 ans, on a appris à tous les pestiférés du RPT de regarder dans la même direction et de caillasser tout sur leur chemin, faute d’être évincés. Le plus grand héritier, Kpatcha Gnassingbé étant au gnouf pour vingt ans, la voie semble libre, tracée voire « waaa » pour Faure de danser et de s’apprécier avec la création d’un parti qu’il ne sait comment on s’assied pour écrire l’organigramme, faute d’idéologie. Mais, ici il faut se poser la question si par hasard les juges de la CEDEAO se décidaient à dire le droit, ce qui va se passer. De go, le pouvoir de Faure deviendra une risée. La justice sera perçue par chaque Togolais comme une boîte à résonnance, voire un outil pour régler les comptes à ses ennemis par Faure.

Très malin, le chargé en communication du parti, Eric Dupuy a voulu prendre les devants et mettre ces diseurs de la loi de la justice ouest africaine depuis Porto-Novo au Benin devant leur responsabilité : « Nous avons bon espoir que la Cour dira le droit sur ce dossier et que nos députés pourront retrouver leur siège ».

 Quant à Jean-Pierre Fabre, il sait que le machin renové appelé CPDC dirigé par Agbéyomé est un dialogue de plus de dupes et entre politiciens malhonnêtes. Et pour tout dire, il sait que tchoko-tchoko son heure s’approche après un travail de lutte qu’aucun Togolais ne le conteste plus !

Anicet Moutouari Lynx.info

 

Laisser une réponse