Le Togo selon Faure Gnassingbé !

0

Dans un Togo où les ressources humaines de qualité sont aussi répandues que les noix de coco à Lomé, Faure a du mal à trouver des têtes pour l’aider à gérer le pays. Nous n’avons pour preuves que les cumuls de fonctions et les postes non pourvus au sein des ambassades et autres ce, depuis des années. Parlant des cumuls, il faut retenir que dame Victoire Tomégah Dogbé s’occupe à la fois du cabinet présidentiel et du ministère en charge du Développement à la base, le colonel marin Ouro-Koura Agadazi est en même temps ministre de l’Agriculture et directeur général de l’agence nationale pour la sécurité alimentaire, son propre contrôleur donc, le contre-amiral sans bâtiment de guerre bien sûr Fogan Adégnon embrasse à lui seul le port autonome et la mairie de Lomé, et l’ingénieur en télécom Tagba Atèféitom Romain garde la main sur les postes de directeur de cabinet au ministère en charge des Postes et de l’Economie numérique et d’administrateur provisoire de la société publique Togotelecom.

Quand on en vient aux postes non pourvus, il est regrettable que ça dure dans un pays en quête de son émergence comme le Togo.

En effet, depuis 2009 où son demi-frère Gnassingbé Kpatcha a été envoyé au gnouf, la société d’administration des zones franches n’a pas de DG. C’est l’adjoint le sieur Sikpa qui fait office de DG par intérim en attendant la volonté du prince. Idem pour les ambassades au Gabon et au Ghana voisin. Il semble que le président est à la recherche d’hommes de confiance pour occuper ces postes restés vacants jusque-là. A ce propos, il faut relever que Faure fait énormément du tort au Togo. A travers sa lenteur dans la prise de décisions, il casse la dynamique de décollage du pays. Au 21ème siècle, les choses bougent aussi vite qu’un président qui prend tout son temps avant de décider court des risques. Faure tient torche en plein midi pour chercher les têtes alors que le Togo en regorge tant de qualité et de valeur. Le président se comporte comme s’il ne sait que faire au juste du pouvoir après 11 ans d’exercice. Selon son entourage, il a de la peine à faire confiance et c’est pour cela qu’il prend son temps avant de dénicher des têtes à nommer aux postes. Alors que la marche du pays n’attend pas. Comment a-t-il pu faire confiance à sa directrice de cabinet et ministre Victoire Dogbé et consorts quand il est lent à la détente pour d’autres? Nous croyons savoir que sa directrice de cabinet « cumularde » devant l’Eternel a débarqué au pays grâce à un certain Gilbert Fossoun Houngbo alors premier ministre à l’époque. N’est-ce pas à l’essai que Faure est arrivé à lui accorder sa confiance au point de lui attribuer deux postes. Ceci étant, pourquoi ne veut-il pas essayer d’autres têtes, des centaines d’ailleurs qui n’attendent qu’à faire leurs preuves pour le bien du Togo?

Taffa Biassi Lynx.info

{fcomment} 

 

Laisser une réponse