Le rôle de la France dans la tragédie du 13 janvier 1963 au Togo

0

Une confidence du Général De Gaulle à Jacques Foccart: »Ce pauvre Sylvanus Olympio voulait tromper tout le monde. Ce pauvre Sylvanus Olympio était matois. Il voulait jouer au plus fin. C’était un homme d’Unilever. Il s’appuyait sur les Anglais. Il avait grandi dans l’opposition en France. Une fois arrivé au pouvoir contre nous, il avait affecté de ne pas vouloir d’accord avec nous. Puis, voyant que ça lui était difficile de se maintenir sans notre aide, il a voulu un accord, mais sans en avoir l’air. Il lui fallait tromper tout le monde. Naturellement, il a été puni par là où il a péché. Il a cru à la différence de toutes les autres Républiques africaines, que ça irait beaucoup mieux sans les Français. Si les troupes françaises avaient été là, il serait encore au pouvoir, et en vie… ». Ainsi se résume une des confidences du Général De Gaulle faite à son collaborateur sur les questions africaines, Jacques Foccart.

Le Togo est actuellement dans un processus de réconciliation. Une Commission a été créée à cet effet pour faire la lumière sur tous les actes de violence à caractère politique de 1958 à 2005. Sûrement que cette Commission pourra aider le peuple togolais à connaître la vérité sur la mort un 13 janvier 1963 du père de l’indépendance Sylvanus Olympio. Qui a ordonné de tuer le président Olympio et pourquoi? La Commission Barrigah est beaucoup attendue sur ce cas.

Ali Baba  Lynx.info   

Laisser une réponse