Le « putschiste de 2005 » et le « tueur du Beach » dans de beaux draps : la fête peut commencer ! [ Par Camus Ali]

0

Le site de propagande www.republicoftogo.com informe : « Jean-Claude Gakosso, le ministre congolais des Affaires étrangères, a été reçu jeudi par le président Faure Gnassingbé. Il était porteur d’une invitation pour assister à l’investiture de Denis Sassou Nguesso le 16 avril prochain à Brazzaville ». Comment refuser de dire haut que, le malheur congolais ne vient pas du Togo ? Et pourtant. Acte1. On coupe le réseau internet et le téléphone. Acte2. On fait quadriller les quartiers de campagne voire les maisons des opposants. Acte3. On se fait réélire et on passe rapidement au serment quand le sang des concitoyens passés à la massue et aux bâillonnettes est encore frais. Acte4. On laisse pourrir la situation et on attend que les Occidentaux reviennent d’eux-mêmes. De toutes les façons, le parfum de pétrole au Congo comme le phosphate au Togo sont la propriété exclusive de la France. Acte 5. Les » pseudos opposants » viendront d’eux-mêmes pour la formation d’un gouvernement d’union. Avec les oppositions africaines, c’est plutôt facile. A l’usure, il n’est pas un hasard de les voir courir dans tous les sens pour les postes ministériels. C’est le coup de génie. La nouvelle marque. L’invention est togolaise. Conçu par le père Gnassingbé et amélioré par le fils Gnassingbé.

Depuis, le phénomène est en passe de devenir une référence. Une fabrique togolaise qui a fait ses preuves en 2005 avec le téléphone et internet coupés lors des élections présidentielles. Le VSAT ? Allez-y demandé comment les experts de Faure Gnassingbé l’ont rendu non opérationnel sous le regard bienveillant des agents du PNUD. Les tyrans de toutes les nations du monde sont éblouis et y courent pour dire Merci au « voyou » qui a pris le Togo en otage et qui a bien voulu tester sur ces compatriotes son génie. Bien sûr sous l’œil vigilant de la France. Cette France qui fait grise mine de combattre une chose et de faire le contraire. Le parti socialité (PS) a condamné comme hier il avait condamné le rapt électoral de Faure Gnassingbé au Togo. Une hypocrisie française qui devient lassante pour l’Afrique ! Sauf que, cette fois-ci, les Africains sont curieux de savoir jusqu’où, des mortels (Faure et Denis Sassou) pousseront leur infamie. Oui ! Sassou Nguesso avec, à l’actif (400) morts du Beach et Faure Gnassingbé (400morts) selon le rapport de l’Onu dans les plaines d’Atakpamé et faubourgs de la ville d’Aného avait besoin d’un frère siamois pour la fête. Donc, l’investiture de Dénis Sassou Nguesso.. Toute honte bue, ils danseront pour la victoire au forceps du « tueur » du Beach. Le discours, ils sont les seuls à avoir le secret : « Le président Sassou veut avoir à ses côtés ses meilleurs amis, ses vrais frères au nombre desquels le président Faure Gnassingbé » écrit les journalistes français du site de la propagande togolaise. C’est la nouvelle race d’Africains qui feront du continent un géant, un Grand géant. « Panama Pampers » ? « Euh ! Nous on s’en fou », fulmine le fils  Christel N’guesso. Les milliards des Togolais bien scellés et sous l’œil vigilants des preux et prêtres du Vatican.

« Mister » Faure Gnassingbé, l’Afrique toute entière te dit Merci pour les pleurs et les larmes que tu apportes dans chaque pays !

Camus Ali Lynx.info  

{fcomment}

Laisser une réponse