Le procès qui va dénuder Faure !

0

On ne crache pas en l’air sans avoir en retour la salive au visage. Depuis ce matin, Faure et l’Etat Togolais qui accusent son frère cadet, le député Kpatcha Gnassingbé de  « tentative de coup d’Etat » devraient s’exercer à trouver une formule qui ne les humilie. Et pour cause, le député est apparu au palais de justice plus fit, plus sûr de lui-même qu’on ne le pensait. Arrivé peu avant 9 heures, la première journée d’audience n’aura duré que 40 minutes et sous l’interdication des médias privés, avant que le président de la Cour, Abalo Pétchélébia, ne décide son renvoi pour le 6 septembre prochain.  Les avocats du député qui étaient présents sont les trois mousquetaires bien connus : maîtres Djovi Gally, Zeus Ajavon, Afangbedji. Se targuant sur des arguments non relevant sur certains noms d’avocats qui apparaissent dans la défense, le député à tenter de recadrer le zélé Pétchélébia : «  Je voulais une conciliation. Mais les choses ont tourné autrement… ». C’est bien pour cette raison que le député a remis sur tapis les avocats chargés de sa défense dont le très médiatisé français, Charrière-Bournazel. Il nous est parvenu au Lynx selon des sources dignes de foi que le député aurait cité le général Assani Tidjani  comme l’un des généraux qui aurait discuté avec lui de « déposer » le président Faure. Mais à prendre cette dernière information sur des pincettes. Quand on sait les tortures psychologiques et physiques que le tortionnaire Yetrofei Massina a fait connaître durant les deux ans de détention, il faut craindre que Kpatcha  ait lâché des mots pour se débarrasser des coups de ses bourreaux. Ceci peut-il expliquer l’allure d’un condamné d’office du général Tidjani ce matin au palais de justice ? Une chose est claire, ce procès d’enfants « mal éduqués » peut amener d’innocentes personnes au gnouf. Il faut s’attendre que certains Togolais et pas des moindres se retrouvent dans les dommages collatéraux avec un procès inutile, nauséabond, humiliant pour la République. Nous parlons du Togo que Faure expose à la face du monde comme un pays de hors la loi, un pays de voyous, un pays….

Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse