Le Nawouda Joseph Takeli à son frère Gerry Taama : L’occident rit de nous, mon frère.

0

 

Gerry, j’ai eu de la peine une fois encore à finir de te lire mais je l’ai fait. Je suis simplement attristé qu’un écrivain africain ait eu la profonde conviction que Ouattara fût digne de si grands éloges. Si la DEMOCRATIE est ta motivation, je suppose donc que tu étais trop jeune pour te souvenir aujourd’hui qu’en 1990 Alassane Dramane Ouattara fit tout ce qui était en son pouvoir pour empêcher l’avènement du multipartisme en Côte d’Ivoire. Il était Premier Ministre d’Houphouet. Il monta de fausses accusations pour emprisonner, devine qui? Laurent Gbagba et tous ceux qui luttaient pour la démocratie en Côte d’Ivoire.

Puisque tu affirmes avoir admiré la rebellion dès sa naissance en 2002, deux questions me viennent à l’esprit: 1) Qu’est-ce qui selon toi justifiait qu’Alassane Ouattara monte une rebellion contre un pouvoir démocratiquement installé en 2000. 2) Si le coup d’Etat de 2002 avait réussi à renverser Gbagbo, quel système politique allait-on installer puisqu’on renversait une démocratie ?

Apparemment c’est seulement le transfèrement de Gbagbo à la CPI qui t’ouvre les yeux sur la réalité de la dictature qu’on vient d’installer en Côte d’Ivoire. Eh bien, si tu gardes tes yeux bien ouverts, tu comprendras que toi et l’occident ne défendez rien de commun. Eux ils sont surpris que des Africains raisonnent comme tu le fais, parce que leur logique quotidienne n’a rien à voir avec ce que tu dis. D’autres Africains avant toi se sont livrés à l’autoflagélation comme solution aux maux du continent, mais cela n’a suscité que rigolades en occident avec, bien sûr, une bonne presse pour donner le change.

Comme je te l’ai dit une fois, il n’y a que l’Africain au monde qu’on ait réussi à convaincre d’avoir honte de son nationalisme. Je me permets de t’informer que les Français, les Americains, les Allemands sont de grands nationalistes qui ne jouent pas aux devinettes en ce qui concerne leurs pays. Ils sont admirables sur ces points là et ils savent aussi admirer les hommes de valeur comme Gbagbo, même s’ils ne le disent que bien plus tard. Détrompons nous donc, cher frère.

Pour finir, et puis que tu commences par être deçu de Ouattara, je me permets de te rapporter l’histoire vraie d’un Ivoirien, un intello basé aux USA qui a supporté Ouattara jusqu’à la chute de Gbagbo. Pendant qu’il mettait avec zèle sa plume au service de Ouattara, toute sa famille à l’Ouest était exterminée par les militaires et autres Dozos. TOUTE SA FAMILLE. Jusqu’à ce qu’il n’aprenne qu’il n’y a plus un seul survivant de sa famille en Côte d’Ivoire, il était trop tard. Ta déception aujourd’hui face à la réalité du pouvoir Ouattara est certainement moindre comparée à celle de notre ami Ivoirien, mais c’est presque la même chose.

Alors ma question est la suivante : Connaissais-tu vraiment Ouattara avant de le soutenir comme tu l’as fait ? Pourquoi la France et la fameuse communauté internationale ne chassent-elles pas les autres dictatures sur le continent.

Suivant l’exemple ivoirien, allons-nous assister à un renversement de Joseph Kabila au profit de Tchisékédi?

Joseph K. B. Takeli

Laisser une réponse