Le Lynx est clean !

0

Il ne se passe un jour que la rédaction www.Lynxtogo.info  n’est  submergée par des courriels injurieux, indécents, révoltants. En grosso  modo, ce que ces lecteurs qui se disent « Lynxionautes » reprochent au journal, est de ne pas se positionner comme journal pro opposition au Togo. Dans l’autre cas, le journal aurait pris une position pour Laurent Gbagbo et Mouammar Kadhafi qui ne cadre pas avec ce qu’on remarque au Togo avec les autres confrères, qui il paraît auraient compris que la France a fait un bon travail en bombardant des dictateurs pour l’avènement de la démocratie en Côte d’Ivoire et en Libye. Que ce soit clair pour Tous. Nous ne sommes pas au Lynx des moutons de panurge !  Et nous ne savons pas encore de quelle démocratie jouisse les Ivoiriens sous Alassane Ouattara pour qu’on nous fasse une guerre sans merci. Aussi, pour ces mêmes lecteurs, le Lynx est un journal de combat, donc de l’opposition, alors, nous ne devrions donnés la parole à personne à par les opposants. Qu’il soit claire aussi de ce côté pour les uns et les autres. Nous n’avons pas reçu un permis d’autorisation de création du Lynx chez un opposant togolais. D’ailleurs, nous nous demandons, s’il y a encore une opposition à Faure Gnassingbé au Togo. Que d’injures. Que de menaces. Que de délation. Dans un courriel d’une rare violence, notre rédacteur en chef Camus Ali  est désormais un « wanted » selon les termes du message, et interdit de venir au Togo, faute de quoi, il écrira désormais pour « les lecteurs qui sont dans les tombes ». Dans la même rage, il est reproché à Camus Ali de faire les jeux avec le pouvoir, et d’avoir une fortune immensément  immense. Nous prenons désormais toutes ces menaces au sérieux. Notre rédacteur aurait des entrées avec le pouvoir et depuis roulerait des voitures qui frise le goût démesuré aux biens matériels.  Faut-il faire remarquer que le  journaliste Camus Ali que nous avions connu et qui vit en Allemagne est modeste et roule une Almera Tino du constructeur japonais Nissan. D’autres plus précis disent détenir des photos où le deal entre les proches de Faure et le journal aurait été opéré dans leurs courriels. Nous n’allons pas refaire l’historique de la création du Lynx. Nous mettons au défi toute personne de mettre sur la place publique et pour la manifestation de la vérité  toutes les preuves qu’il possède sur les activités du Lynx avec les milieux financiers en Afrique comme au Togo. Nous ne sommes nullement contre ceux qui ne partagent pas la ligne éditorial Lynx, mais nous sommes à la rédaction contre tous ceux qui veulent nuire à la personne du journaliste et partant, du journal qui a tout donné sans aides matériels de l’Etat et des sociétés de la place au Togo quand www.republicoftogo.com pour des mensonges qu’il véhicule, a toutes les sociétés de la place qui lui font les pieds et des mains. 

 Faut-il rappeler à Tous que nous sommes le premier journal à avoir en une seule année le plus tendu notre micro aux politiques hexagonaux et africains sans pour autant faire grand bruit ? C’est au total 112 interviews accordées pour la seule année 2011. Quel journal sérieux en a fait mieux ? Faut-il faire remarquer que là où la presse ivoirienne avait disparu à cause du Boucher d’Abidjan qui pourchassait les « journaux Bleus », nous étions la voix des sans voix dans ce pays ? Que dire de ses milliers de lecteurs burkinabè qui font notre fierté ? Nous n’allons pas sevrer les Africains et surtout nos lecteurs parce que des « lâches togolais » tapis dans l’ombre veulent nous noyer par les mensonges. Nous allons désormais dénoncer tous ceux qui feront du Togo leur fonds de roulement et des Togolais leur marche pieds par leur gloutonnerie financière. Si au 21ième siècle des esprits pensent que c’est par la brutalité qu’ils arriveront à fermer la bouche aux journalistes, le Lynx les aiderait à devenir droits dans leur vie de tous les jours. Pas avec des kilos de poudre à canon, moins des Kalachnikovs, ni  des massues mais par la plume. Si des gens veulent aider financièrement le Lynx qu’ils se signalent en nous envoyant un courriel à [email protected]. Nous leur remettrons le numéro de compte du journal et seront les premiers à lister les noms de tous nos donateurs, si ces derniers le veulent dans notre livre d’or  pour le public. Au Lynx rien n’est secret. Tout est clean. Dans le cas inverse et à défaut de nous aider, venez lire votre journal préféré et cassez-vous après. Le Lynx ne  trainera personne chez le « chef du village » parce qu’il  n’a pas aidé !

La Rédaction Lynx.info

Laisser une réponse