Le fantôme de Sinandare Gouyano Anselme rejaillit au Quai d’Orsay !

0

Le communiqué du Quai d’Orsay donne la chair de poule quand on connait  la fantastique je dirai la légendaire hypocrisie  française : « Nous faisons part également de notre inquiétude face aux violences qui ont suivi. La France appelle les manifestants et les forces de l’ordre à l’apaisement et à la retenue et rappelle son attachement au droit de manifestation pacifique », on n’en veut encore. Ceux qui ont livré les arsenaux de guerre et de tortures aux « coyotes » de Faure, sont aussi ceux qui sont attachés au droit de manifester pacifiquement. Au demeurant, chers lecteurs de Lynx.info, ne nous  demandez pas de vous fournir  les noms et  identités de ces ministres français aux élans fascisants et leur goût effréné à collaborer  avec les satrapes africains. De la lagune Ebrié où trône le boucher de 2010 en Côte d’Ivoire en descendant sur la lagune Bè où est assis le boucher de 2005 au Togo, la philosophie politique française n’ a pas changé d’un iota… toujours aux côtés des gicleurs de sang. La stratégie non plus n’a pas évoluée. En coulisse, on ordonne de mater la « negraille » et par médias interposés  on entonne en chœur l’humanisme de l’Abbé Pierre. Mais au delà de cette bêtise humaine qui nous pend au visage et dont la France tient les commandes sans pour autant sortir le masque, il y a une française qui crie depuis des dizaines d’année contre ce machiavélisme : Odile Biyidi,  présidente de l’association Survie. Dans un déroulé, elle dépeint ce kif-kif entre la junte de Lomé dirigé par un civil et les politiques de droite comme de gauche en France dans une interview à Lynx.info : « Il y a des émissaires officieux, aucune rupture avec le soutien aux dictateurs. Au contraire. On leur vend du matériel pour réprimer les émeutes ». Faut-il perdre  encore une tierce de seconde et croire à ce mensonge de mauvais goût auquel le parti Socialiste  (PS) a habitué les Togolais depuis  le vivant de leur patriarche François Mitterrand  qui avait pris sur lui de rectifier plus de 17.000 nationalistes  Algériens alors qu’il était ministre des colonies ? Faut-il encore marteler comme Odile Biyidi que : «  Il n’y a pas de véritable opposition sur la politique africaine. Le PS, quand il a été au pouvoir, a encouragé les mêmes dictateurs. » ? En un clic, une somme de mensonges qui colle aux talonnettes de la gauche française et que les Togolais semblent toujours ne pas prendre le degré du cynisme au sérieux. Faut-il rappeler que, celui qui trône au Quai d’Orsay a un passé chargé en sang contaminé et qu’il lui est pratiquement difficile de voir que le président syrien Bachar El Assad est encore vivant ?

Oui ! Il est temps que Laurent Fabius cesse de prendre les Togolais pour des « zozos » incapables de penser en les abreuvant de communiqués vaseux  qui n’apportent rien de significatifs dans leur lutte toutes les fois que son parti est au pied du mur avec les violations  massives des droits de l’homme de leur protégé Faure Gnassingbé. Bien curieux, au même moment, où on disait pleurer la mort du martyr Sinandare Gouyano Anselme dans les caves du Quai d’Orsay dans un communiqué, au palais de la Marina [ndlr, présidence togolaise] le député et patron du groupe d’amitiés France-Togo à l’Assemblée, Christophe Guilloteau levait le verre avec Faure Gnssingbé  pour service ô combien magnifique rendu à la France avec l’opération Serval au Mali. Jean -Pierre Fabre qui « bêtement » s’identifiait comme socialiste alors que du côté du Front Populaire Ivoirien (FPI) on est entrain de prendre ses distances vis à vis de l’international Socialiste, semble avoir encore de beaux jours pour connaître ce conglomerat de violents types avec derrière leurs binocles un sourire de pacifistes.  Si on voit aussi la manière dont l’opposant togolais veut se faire accepter par le PS en faisant les pieds et les mains, cela veut dire que, quelque chose tangue chez notre champion ; incapable de lire l’histoire des luttes et des peuples. Autant lui dire de chercher conseils chez Kofi Yamgnane qui a en commun avec Alassane Ouattara, Laurent Fabius pour ami et que, le gaulois soit plus fier de voir le mossi là où il refuse totalement de voir le bassari s’asseoir. Mieux, les socialistes français n’aideront pas les Togolais à se débarrasser de leur « coyote »….bien au contraire !

Djima Matapari Lynx.info

 

Laisser une réponse