Le Cris de Colère de MAZALOU ESSOSIMNA

0

Mes chers compatriotes après avoir vu cette photo d’une salle de cour d’un lycée de notre pays, et en me souvenant des salles de ce genre dans lequel j’ai fait mes premières années de cours primaires, j’ai jugé nécessaire de vous interpelé. Après 42 ans de règne de votre parti, voila ou en est notre pays. Je pense que ceci doit interpeler toute la jeunesse et particulièrement vous les militants de ce parti. Car soit vous militez pour votre intérêt personnel comme l’un de vous l’a si bien démontré en révélant au monde entier ses richesses, soit votre militantisme relève d’une irrationalité collective.

Considérez vous-même les sommes colossales que le RPT a gaspillé en fête durant son long règne. Laissons de côté la politique et faisons une analyse objective. Supposons à titre illustrative que chacune des fêtes imposées par votre régime coûte 2000000 de FCFA. Considérons la moyenne des fêtes organisées par votre régime. Si nous retenons 2 fêtes (parmi : 13 Janvier, 24 Janvier, 2 Février, 30 Aout) alors au moins 4000000 ont été gaspillé chaque année durant 40ans soit 16000000. Hors vous êtes aussi d’accord avec moi que pour remplacer la salle de classe sur la photo, on n’a pas besoins de 500000 FCFA. Si le RPT avait minimisé ces fêtes, on pouvait éliminer au moins 32 salles de cour comme celle sur la photo. Autre exemple, lors de son passage en Allemagne et aux USA, le président a distribué à des militants venus l’applaudir des millions de nos FCFA. Mes chers frères combien d’entre nous sommes prêts à être embauchés avec un salaire de 25000 FCFA ? Supposons que le président à distribué en tout ne serait-ce que 10 000 000FCFA alors au moins cette somme permet de recruter un infirmier à 30000fCFA et de le payer jusqu’à sa retraite. Ceci me rappelle une rencontre que les étudiants ont eu avec Feu Eyadema, pour demander la construction d’Amphi sur le campus. Après la rencontre, le président avait donné 250millions de FCFA à distribuer.

Hors Sur le campus, comme solution au manque d’amphi, on avait construit quelques Agoras. Malgré la corruption et le vol systématique de certains doyens dans le temps, chaque agora coutait 18millions. Donc avec la somme distribuée, on pouvait construire au moins 13 agoras. Considérons à présent le salaire de Debasch ; En supposant qu’il est de 1 million de FCFA par mois, ce salaire permet de payer au moins 3 professeurs d’université par mois(le salaire de la plupart des professeurs étant moins de 300000FCFA/mois). Ainsi au lieu que les maigres ressources de l’État servent à recruter 3 professeurs supplémentaires pour éviter que 1500 étudiants suivent des cours simultanément dans un amphi de 1000 places, ces ressources servent à payer quelqu’un dont la contribution pour l’économie togolaise est nulle. Mes chers frères, quelques choses ne va pas, et les exemples que je viens de montrer révèlent sans ambiguïté que malgré les erreurs commisses par l’opposition togolaise, le gaspillage des maigres ressources de notre pays est entièrement attribuable au parti dont vous êtes militants. Quelques choses doit être faite et vous devez apporter votre contribution pour que cela soit fait. Notre économie n’a plus aucun soubassement. Prenons par exemple les vendeuses de pagnes aux grands marché, ces commerçantes, jouait un rôle centrale dans l’économie togolaise mais aujourd’hui, elles sont remplacées par des intérêts autres que togolais. Aujourd’hui, le Togo importe l’oignon et la tomate du Burkina Fasso, quand le militant RPT avec son diplôme d’ingénieur agronome est obligé d’aller enseigner la physique dans l’une des classes dont la photo figure en haut. Vous me direz que ce n’est pas le gouvernement qui produit les tomates au Burkina Fasso, le gouvernement Burkinabè a construit des barrages et a mis en place des systèmes d’irrigations qui a favorisé l’émergence de groupements de jeunes producteurs.

Jeunesse de Kanté, d’Atakpame, de Mango, de Kanté, de Piya, d’Agbanakè, de Notsè, pourquoi acceptes tu ton sors ? Pourquoi préfères-tu quelques billets de banques à l’approche des élections aux réformes pour un Togo meilleur ? Pourquoi acceptes-tu parfois même d’être bourreau de tes propres frères qui souffrent comme toi pour un nouveau Togo. Jeunesse du RPT, c est en ton nom que le RPT gouverne mais je ne pense pas que le résultat qu’il obtient te satisfait. Hors tant que tu ne diras rien tu seras complice de la rune de notre cher pays. C’est le moment pour que tu te lève pour montrer aux autres jeunes que tu n’es pas un militant aveugle. L’avenir du Togo nous appartient. Gil a sa fortune, Faure a la sienne, Bodjona a pour lui, Bawara et Fabre ne sont pas du reste. Prenons Mey que je respecte car ce n’est pas sa faute s’il est né fils de président. Mais quelle qualification concrète il a pour être chargé d’affaire à la présidence alors qu’il y’a des jeunes Docteurs militants du RPT qui sont obligés de donner des cours dans des BTS 18h/jour pour avoir un revenu conséquent. Au moment où Il y’a des diplômés agronomes sans emplois et que des togolais de certaines régions n’ont pas de terre cultivable, des milliers d’hectares sont bradés à des intérêts non togolais. Où sont les planificateurs ? Où sont les visionnaires pour le Togo de demain ? Mes frères, si nous ne faisons rien, demain, le togolais n’aura même pas de champ, la togolaise ne pourra pas plus vendre au grand marché. Jeunesse du RPT tu mérites mieux que le projet qu’on te sert maintenant. Oui tu mérites mieux que le projet qui consiste a empêcher l’arriver de quelqu’un qui a 72 ans, tu mérites mieux que l’on te présente comme résultat le recrutement de 5000 fonctionnaires sur 5 ans. Tu mérites mieux que la garantie d’avoir ton nom sur la liste des admis aux prochains examens de recrutements.

Mon frère du RPT, prenons l’exemple de l’affaire Progosa comment peux tu comprendre quoi qu’on nous dise, qui a organisé le système qui favorisait le pillage de nos ressources par des sociétés fictifs. Bawara te dira que le Togo avance, Bodjona brandit souvent le fait que l’équipe dirigeante est jeune mais où ont-ils laissé la vigueur et la vigilance de la jeunesse au moment où les milliards sortaient du pays ? Prenons l’affaire de moov, qui a signé les contrats ? Où étaient les diplômés en gestion et en droits des contrats et des affaires au moment où on signait les contrats ? Je ne suis pas contre les militaires mais comment comprendre qu’en période de paix le budget de l’armé soit conséquent et que celui de la police soi négligeable. Ainsi en plus du pillage systématique par les responsables des sociétés étatiques, ce sont les malfrats qui vont alourdir la dette du Togo par l’endettement des sociétés d’états. Le fils du conducteur de taxi-moto qui mourra à 40 ans (l’espérance de vie) et qui quittera son village parce que son père a vendu le terrain à des intérêts non togolais ne pourra même pas faire zémidzan car l’essence coûte trop cher à cause des taxes. Jeunesse du RPT, je ne suis pas passéiste, je ne suis pas en train de défendre l’opposition contre le RPT, mais je te demande de refuser ton rôle de gardien. Vaillante jeunesse de Kabou, d’Adjingré, d’Akposso, de Kanté d’Agou d’Agblodomé de Bassar refuse ta situation actuelle et mobilise toi pour qu’ensemble nous bâtissions un Togo nouveau. Jeune fille de Bafilo, de Badou de Kétao de Tsévié refuse qu’on te maintienne dans la misère à des fins électoralistes. Exigeons des réformes profondes pour remettre notre pays sur le droit chemin.

MAZALOU ESSOSIMNA Jeune fille au chômage

Laisser une réponse