Le coq « jaune japonais » arrive à Abidjan. Nos mendiants de chefs d’Etat y convergent !

0

Un seul « coq jaune japonais » et les voilà tels des moutons de Panurge converger vers Abidjan. Dans le jargon politique, c’est la CEDEAO qui y va. Sincèrement, où allons-nous avec ces dirigeants africains ? Où allons-nous avec ces brouillons qui naviguent à vue ? Combien de millions le premier ministre japonais amène t-il dans les soutes de son avion que Mme Dominique Ouattara à elle seule, depuis qu’elle pille la Côte d’ivoire n’en a pour partager aux chefs d’Etat africains ? Combien de milliards manquent à Ouattara et alliés depuis qu’ils ont  fait dynamiter toutes les caisses de la BCEAO de Man, de Bouaké de Korogho pour que l’arrivée d’un premier ministre, je dis un premier ministre japonais soit un évènement ? Alors, si s’était le roi japonais qui y était annoncé, allions nous assisté à un exode de toute l’Afrique vers Abidjan ? Combien de milliards Faure Gnassingbé a amassé depuis cinquante de pouvoir père et fils au Togo pour aussi se presser afin de serrer la main d’un premier ministre dont tous les économistes disent  que le pays est asphyxié financièrement et depuis lorgne l’aide du voisin chinois ? La presse proche ne manque pas d’humour : « La coopération entre le Japon et le Togo est en plein essor. Tokyo accorde régulièrement des aides dans le cadre du projet Kennedy Round pour l’achat de riz et de blé en faveur des populations vulnérables. Il y a quelques mois, l’ambassadeur du Japon à Lomé a signé une convention de 5,6 milliards de Fcfa destinée à financer le secteur de l’éducation, de la santé et de l’agriculture ». Quand on sait que, pour une simple élection présidentielle, Faure Gnassingbé avait laissé sous les jupes d’une fille qui doit se reconnaître dans ces lignes 27 milliards de Francs Cfa (l’information est de Gnassingbé Essolizam, demi frère de Faure devant le juge Abalo Pétchélibia lors du procès Gnassingbé contre Gnassingbé » on a des frissons. Aux dernières nouvelles, même Blaise Compaoré dont le parti est partie en fumée avec des démissions de tous les poids lourd est lui aussi annoncé.

Quant à l’hôte  Alassane Ouattara qui accueille le « coq jaune » japonais, l’émergence de son pays, c’est pour 2020…avec bien sûr les « Dozos » aux manettes. Ambiance !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse