L’aveu du confrère La Dépêche : Le RPT, c’est 42 ans de mensonges !

0

 

 

À chaque fois que le pouvoir RPT mange ses enfants, seule l’opposition se mobilise

Quand le pouvoir mange ses enfants, ce sont les autres qui se mobilisent. C’est la situation paradoxale que nous vivons dans le pays depuis une quarantaine d’années. On croyait que la situation allait changer avec l’arrivée de Faure au pouvoir. Mais hélas !

Des exemples sont légions. SAM Essohamlon, Kpatcha Gnassingbé, Agba Bertin, général Tidjani. Avant eux, il y a eu Kpotivi Laclé, le Commandant DJOUA, le général Mèmène et un certain MEWENEMESSE. D’autres dans le cyclone sont en sursis. Tous ont un point commun : leur soutien ferme au RPT, au père et au fils. Selon les indiscrétions, il existe un plan pour en finir avec tous ceux qui ont joué un rôle déterminant dans l’avènement de Faure au pouvoir. Ici le machiavélisme prend toute son importance. Lorsque vous vous regroupez pour capter le pouvoir, il faut s’attendre qu’au finish il n’en reste qu’un seul à bord.

Dans notre pays, lorsque le pouvoir mange ses enfants, aucune voix dans la famille politique RPT ne se lève pour défendre les crucifiés dont le seul tord est d’émettre la moindre critique. Le chef est bon et tout ce qu’il fait est bon. Lorsqu’on veut vous pendre le sauveur ne viendra que de là où on l’attendait le moins, l’opposition. Cette opposition qu’on nous enseigne d’empêcher d’arriver au pouvoir sinon elle nous tuera tous. Cela s’appelle la conservation du pouvoir sur la peur de l’autre. Y’a-t-il une meilleure mort entre celle à laquelle le pouvoir RPT réserve à ses enfants et celle annoncée de l’opposition?

Les gens disent s’étonner du silence de la Kozah et du RPT face en triste sort réservé au député Kpatcha. Que pouvait faire la Kozah ? Elle est attristée et continue de ruminer en silence sa colère de peur de risquer. Mais qu’on ne l’oublie pas. Les jeunes acquis à Kpatcha ont essayé. Mais la riposte a été foudroyante.

Le jeune Awadé et ses copains en savent quelque chose.

Au sein du RPT, mourant certains ont vite fait de fêter l’embastillement du député Kpatcha car il leur faisait de l’ombre. A la différence de Kpatcha qui pense aux démunies, eux ils pensent à leur ventre et à leurs progénitures.

Le RPT mange ses fils en silence. Qu’en sera-t-il du nouveau parti qu’on nous promet ? L’avenir nous le dira.

Kao Victoire

 

Laisser une réponse