L’avenir de la FTF dans les mains d’un mourant !

0

Il faut dire la vérité aux Togolais. Le général Seyi Mèmène n’est plus indispensable comme il n’a jamais été d’ailleurs indispensable pour le Togo moins pour le peuple Tem. On le décrit comme quelqu’un qui aime l’argent et au fur et à mesure que le Lynx le suit de près les indices nous le montrent. Quand il est nommé par le Comité intérimaire de la Fédération togolaise de football (CIFTF)  comme le voulait la FIFA, une autre « boîte à corruption », le général cache habilement son relevé médical. Atteint d’un cancer au dernier stade, le général ne compterait plus que ses jours. Mais ce qu’il y a  à noter est de se demander à qui profite le crime quand le Togo doit attendre un viellot malade qui ne peut se relever ? Où est la culture de démission propre à tous les pays qui se veulent respectables ?  Au Togo, on joue la guerre des nerfs dans une Fédération  Togolaise de Football (FTF) qui ne cesse d’humilier les Togolais. Faure malignement a mis son véto pour que le Togo se plie à la maladie d’un vieux cancéreux. Il fait annoncer le CIFTF un communiqué alambiqué : « Afin de lui [ ndlr, Seyi Mémène] permettre de se soigner, il a été introduit auprès de la FIFA une demande de report des élections, prévues le 16 octobre 2010 ». Histoire de jouer lui-même  le trouble faite en imposant son propre protégé au moment venu. Toutes les langues parient déjà que se serait de l’autre côté de la Kozah  et Boukpessi se frotte déjà les mains. Il paraît que Dieu a donné au peuple Kabyè tous les dons : Celui de diriger éternellement le Togo. Celui de contrôler les finances du Togo. Celui de mâter les togolais par une meute de militaires d’un autre âge . Et celui de concurrencer les Zidane, les Ronaldo… par le sport. Le Togo n’écrira pas son histoire de sitôt !

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse