Laurent Gbagbo vainqueur

0

Laurent Gbagbo a été déclaré vainqueur de la présidentielle en Côte d’Ivoire vendredi par le Conseil constitutionnel, contredisant les résultats annoncés la veille par la commission électorale et qui donnait l’opposant Alassane Ouattara gagnant

La commission électorale ivoirienne avait déclaré vainqueur l’opposant Alassane Ouattara, jeudi. Les partisans de M. Gbagbo avaient qualifié cette annonce de «tentative de coup d’état».

Les frontières du pays demeurient fermées vendredi, tandis que la diffusion des émissions étrangères de radio et de télévision était bloquée indéfiniment.

L’élection devait mener à la réunification et à la réconciliation d’un pays scindé en deux par une guerre civile en 2002 et 2003, mais la situation demeurait extrêmement tendue vendredi.

Les États-Unis ont demandé aux deux parties de respecter la décision de la commission électorale.

La Côte d’Ivoire est le plus important producteur de cacao en Afrique.

«Des observateurs crédibles et accrédités estiment que le vote a été libre et juste, et aucun parti ne devrait pouvoir continuer à faire obstruction au processus électoral», a de son côté déclaré le porte-parole du Conseil de sécurité des Nations unies, Mike Hammer.

Le mandat de cinq ans de Laurent Gbagbo est officiellement terminé depuis 2005, mais il s’est maintenu au pouvoir plus longtemps en faisant valoir que la guerre rendait l’organisation d’élections impossible.

Jeudi, le chef de la commission électorale, Youssouf Bakayoko, a annoncé que le chef de l’opposition Alassane Ouattara a obtenu 54,1 pour cent des voix, contre 45,9 pour cent pour Laurent Gbagbo.

Le Conseil constitutionnel estime toutefois que ces résultats sont invalides parce qu’ils ont été divulgués après minuit, mercredi soir, la date-butoir imposée par la Constitution.

Vendredi matin, le quotidien Fraternité Matin, fréquemment considéré comme étant le seule publication impartiale du pays, condamnait l’annonce de la commission électorale et accusait les puissances étrangères d’interférer dans le processus électoral du pays.

(AP)

Laisser une réponse