L’alternance seule ne suffit ! [Par Anani Fifa]

0

Certains peuples de l’Afrique francophone avaient célébré la chute de leurs dictatures mais force est de constater aujourd’hui que la misère se lit toujours dans leurs visages. Le quotidien des populations n’a pas changé. C’est plus pire qu’avant. À quoi ça sert de célébrer la chute d’un dictateur et de continuer par souffrir comme avant, des années après, ou souffrir comme si de rien n’était? Elepossibla? Si vous recherchez la cause de cette réalité, vous retrouverez le mot FRANCE. Si le peuple chasse le dictateur, dans l’euphorie, ce peuple n’est plus vigilant dans le processus de transition pour aboutir à un nouveau président. De ce processus de la transition jusqu’à l’élection du nouveau président, la France fait tout pour introduire un autre candidat pour venir sauvegarder ses intérêts.

Si le candidat que le peuple soutient, une fois arrivé au pouvoir ne répond pas à l’aspiration de ce dernier, il faut comprendre que la France est passé par là. C’est la raison pour laquelle la situation politique au Mali est tendue. Les peuples de l’Afrique francophone doivent comprendre que l’alternance seule ne suffit pas. Pour avoir la vraie liberté, Il faut 2 ruptures à savoir, rupture avec la dictature et rupture avec la France à travers des accords qui ne vont pas dans l’intérêt du peuple*. C’est en cela que nous pouvons retrouver notre vraie indépendance. Lors de la crise malienne la céder yao a été téléguidée par la France. C’est la France qui a sanctionné le Mali parce que si elle ne mettait pas la pression sur la junte, ses intérêts au Mali seront en jeux. Le système français en Afrique est aujourd’hui connu de tous. Ce n’est pas pour rien que la France exige un civil à la tête de la 30 sition au Mali. Malheureusement l’armée malienne a été vigilante en organisant une concertation nationale pour remettre le pouvoir aux main d’un ancien 1000 terres avec pour vice-président un élément de la junte.

La céder yao hésite à féliciter la junte car les équations sont toujours difficiles à résoudre pour la France. Cette semaine le peuple malien a fait un grand rassemblement pour demander la fin du système français au Mali. Ça commence par arriver. C’est un tournant décisif pour la rupture de la France-Afrique. D’autres pays de l’Afrique francophone pris en otage par les dictateurs doivent copier cet exemple du Mali. L’Alternance oui, mais il faut aussi mettre fin au système secret français qui contribue à la souffrance des peuples de l’Afrique francophone. Trop c’est Trop!

PLUME AK43

Laisser une réponse